Sidi Bouzid : Le mégot de la mort






Tunis-Le Quotidien


Il faisait presque nuit lorsque les parents avaient remarqué que la fumée se dégageait de la chambre où logeait leur fils depuis quelque temps.


Le temps de défoncer la porte et c’est le corps calciné de leur fils qui apparaît sous leurs yeux. Pourtant, les deux malheureux parents n’ont rien entendu et encore moins soupçonné quoi que ce soit.


Ceci étant, la victime qui venait tout juste d’obtenir son diplôme universitaire avait pris l’habitude de loger dans une chambre située au fond du jardin du domicile familial. Fumeur de son état, il n’avait pas, apparemment, éteint complètement sa dernière cigarette. Le mégot abandonné à quelques centimètres de son lit est à l’origine du feu qui s’est déclaré à l’intérieur de la chambre.


Le malheureux étudiant aurait péri alors qu’il était en plein sommeil ne se rendant compte de rien.


Alertés, les agents de la garde nationale accompagnés d’un juge d’instruction se sont rendus sur les lieux où ont constaté les faits.


Comme le veut la procédure, le corps de la victime a été transporté dans les services de la médecine légale à l’hôpital de la région pour subir une autopsie afin de déterminer les causes exactes de la mort.


 

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com