Tunisie – Libye : Application de la reconnaissance mutuelledes certificats de conformité à partir de demain






C’est à partir de demain que les accords de reconnaissance mutuelle des certificats de conformité des produits entre la Tunisie et la Libye entreront effectivement en vigueur.


Les produits échangés sur le plan bilatéral doivent être ainsi conformes aux normes reconnues par les deux pays.


 


Tunis – Le Quotidien


Conclus depuis quelque temps entre les gouvernements des deux pays, ces accords de reconnaissance mutuelle des certificats de conformité des produits sont entrés en vigueur de manière facultative depuis le 1er janvier dernier. Ils portent, en effet, sur la nécessité de doter les produits échangés sur les deux marchés voisins d’un certificat de conformité reconnu par les instances de tutelle des deux pays.


La dernière réunion du comité mixte tuniso-libyen, tenue ces derniers jours à Tunis, a décidé de pratiquer ces accords effectivement à partir du 1er septembre 2008, et ce, conformément aux recommandations du haut comité exécutif tuniso-libyen.


Ainsi, à partir de cette date, tout produit échangé entre les deux pays doit être, obligatoirement, accompagné d’un certificat de conformité aux normes reconnues sur les deux marchés.


Le comité mixte tuniso-libyen a examiné au cours de cette dernière réunion les analyses et les essais essentiels pour l’octroi de certificats de conformité selon les secteurs d’activité.


Il s’agit d’une procédure qui s’inscrit dans le cadre de la concrétisation de la zone de libre-échange tuniso-libyenne visant à faciliter le commerce bilatéral et à développer davantage les échanges entre les deux pays.


Cette décision est la première du genre à être adoptée par deux pays arabes. Elle témoigne de l’évolution du partenariat économique entre la Tunisie et la Libye, dont les échanges commerciaux n’ont cessé de s’accroître ces dernières années.


La reconnaissance mutuelle des certificats de conformité aux normes techniques touche  tous les produits industriels, entre autres, les industries du ciment, l’industrie du cuir, le textile habillement, les industries chimiques et pétrolières, les industries mécaniques et électriques, les industries de l’ameublement, et le packaging. Elle concerne, également, l’ensemble des produits agroalimentaires échangés entre les deux pays, ainsi que ceux de l’artisanat.  


 

M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com