LA REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHES au 29/8/2008 : Le Tunindex consolide ses positions au-delà des 3300 points avec des volumes conséquents






* Monnaie : La BCT maintient ses taux…
* Le dollar en berne… l’euro prend des couleurs ; Dans la zone euro l’activité industrielle se contracte… les cours pétroliers sont à la dérive baissière…

 


Tahar El Almi*


 


Au niveau des marchés, le dollar baissait encore vendredi matin face à l'euro, tiré vers le bas par le net rebond des cours du brut avec l'arrivée de la tempête Gustav dans le golfe du Mexique et la tension en Europe entre Moscou et les alliés de la Géorgie, dans l'attente d'indicateurs américains. La monnaie unique européenne baissait par contre légèrement face au yen, à 160,14 yens contre 160,90 la veille.


Le dollar cédait lui plus de terrain face à la devise nippone à 108,67 yens contre 109,47 yens la veille. Le billet vert était orienté à la baisse vendredi, victime de la nette hausse des cours de l'or noir qui amputait d'autant les perspectives de rebond de la croissance américaine. Dans les échanges matinaux, le prix du baril prenait un dollar des deux côtés de l'Atlantique, en raison de l'arrivée prochaine de la tempête Gustav dans le golfe du Mexique, qui compte pour 26% de la production totale de brut aux Etats-Unis. La progression du yen s'expliquait elle par le renforcement des rumeurs sur une éventuelle hausse des taux, à long terme, par la Banque du Japon (BoJ), après la publication d'une inflation au plus haut depuis 10 ans dans l'archipel.


La hausse du pétrole s'explique également par la tension en Europe autour du dossier géorgien et les menaces de Moscou de couper l'approvisionnement en pétrole et en gaz des alliés européens de la Géorgie. La baisse du dollar face à l'euro s'explique aussi par la réaction limitée du marché, jeudi, aux chiffres meilleurs que prévu de la croissance américaine, révisée en nette hausse au deuxième trimestre à 3,3% en rythme annuel au lieu de 1,9% annoncé initialement.


Du coté du marché pétrolier, Le baril de brut américain monte et côtoie les 117 dollars vendredi dans un marché qui se demande si la tempête tropicale Gustav frappera aussi fort la production pétrolière américaine offshore que l'avaient fait les ouragans de 2005. Le contrat d'octobre avance de 1,15% à 116,92 dollars, tandis que la même échéance sur le Brent prend 1,19% à 115,53 dollars le baril. Le brut avait sensiblement baissé jeudi, réagissant au fait que le gouvernement américain et l'Agence internationale de l'énergie se sont engagés à écouler sur le marché des stocks d'urgence si Gustav perturbait fortement la production du Golfe du Mexique.


Au niveau économique, L'inflation au Japon a atteint un plus haut de près de 11 ans en juillet, s'établissant à un niveau supérieur aux attentes des analyses tandis que la consommation des ménages a reculé le mois dernier, certes moins que prévu, mais suffisamment pour que le spectre de la récession soit à nouveau présent dans les esprits. L'indice des prix à la consommation "core", qui exclut au Japon les produits alimentaires frais mais inclut les autres aliments ainsi que les produits pétroliers, est ressorti en hausse de 2,4% sur un an en juillet, selon des chiffres publiés vendredi. Les économistes attendaient une augmentation de seulement 2,3% de l'indice CPI. La hausse de juillet est la plus forte depuis octobre 1997. L'indice avancé pour août dans la seule région de Tokyo ressort quant à lui en augmentation de 1,5% pour la version "core", alors que les économistes tablaient sur +1,7%. La hausse des prix a conduit les consommateurs japonais à freiner leurs dépenses et la consommation des ménages a reculé de 0,5% le mois dernier, une baisse toutefois moins marquée que les anticipations des économistes, qui avaient tablé sur un recul de 1,8%.


Dans l’ensemble de la zone euro, l'inflation a atteint 3,8% en rythme annuel en août, marquant ainsi une légère décélération par rapport au record de 4,1% atteint en juillet, montre l'estimation instantanée publiée par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient pour août un chiffre de 3,9% en moyenne. L'inflation des Quinze reste encore près de deux fois supérieure au plafond sous lequel la Banque centrale européenne entend la contenir. La BCE, qui a relevé ses taux de 25 points de base à 4,25% début juillet pour lutter contre la flambée des prix, tient sa prochaine réunion de politique monétaire jeudi prochain. Les économistes s'attendent en majorité à un statu quo en matière des taux. La première estimation de l'inflation dans la zone euro publiée par Eurostat n'inclut aucun chiffre détaillé. D’une autre coté le taux de chômage dans la zone euro est resté stable en juillet à 7,3%, annonce Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un taux de 7,3%, identique à l'estimation précédente du mois de juin.


Sur le marché du travail, le nombre de demandeurs d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée a augmenté de 0,1% au mois de juillet (+2.100 personnes) en France à 1.908.300 personnes, selon les données détaillées communiquées jeudi par le ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi. Sur un an, le nombre de chômeurs de catégorie 1 n'enregistre plus qu'une baisse de 2,6%. Ces chiffres prennent en compte les personnes à la recherche d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée dont l'activité réduite a été inférieure à 78 heures dans le mois. Le nombre de demandeurs d'emploi des catégories 1 à 6, la définition la plus proche de la notion de chômeur retenue par le BIT et Eurostat, l'organisme européen en charge des statistiques, a quant à lui augmenté de 0,7% en juillet pour s'établir à 2.361.500 personnes, son recul sur un an revenant à 2,2%. Les chiffres de l'emploi publiés mensuellement par le Minefe ne comprennent pas d'indication du taux de chômage au sens du BIT qui est publié par l'Insee sur une base trimestrielle. L'Insee a ainsi fait état d'un taux de chômage à 7,5% de la population active (7,2% pour la France métropolitaine), au plus bas depuis 25 ans, au titre du premier trimestre 2008. Le taux de chômage au sens du BIT pour le deuxième trimestre sera publié le 4 septembre. Depuis le début de cette année, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 s'est stabilisé autour de 1,9 million de personnes. Dans sa note de conjoncture publiée le 20 juin, l'Institut national de la statistique et des études économiques, tablait sur un ralentissement des créations d'emploi et de la baisse du chômage en 2008.


Au niveau des secteurs, Alitalia met Air France-KLM et Lufthansa sur un pied d'égalité dans les discussions que la compagnie italienne mène en vue d'un partenariat, estime Roberto Colaninno, dans un entretien publié vendredi par La Repubblica. Le gouvernement italien a adopté jeudi un projet de loi permettra la division d'Alitalia en deux entités, l'une regroupant les filiales en difficulté qui seront placées sous tutelle et l'autre bénéficiant d'un milliard d'euros apportés par 16 investisseurs italiens pour relancer la compagnie aérienne sous un format plus réduit. "Nous discutons avec les deux entreprises et ces discussions avancent au même rythme", poursuit celui qui est l'un des 16 investisseurs et qui est largement pressenti pour être le président de la nouvelle version d'Alitalia. "Il est indispensable que nous ayons un partenariat avec l'une des deux", a poursuivi Roberto Colaninno. Air France-KLM, qui avait tenté de racheter la compagnie plus tôt dans l'année, a dit la veille qu'elle était disposée à prendre une participation minoritaire, aux côtés des investisseurs italiens réunis par la banque Sanpaolo Intesa, pour autant que les perspectives de retour à la rentabilité se confirment.


TUNIS : Le Conseil d'administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a tenu, mercredi, sa réunion périodique consacrée à l'examen de la conjoncture économique et financière au double plan national et international.  L'environnement international s'est caractérisé, au terme du mois d'août 2008, par la poursuite du ralentissement de l'activité économique et l'accentuation des tensions inflationnistes, en particulier dans les pays industrialisés. Il en est résulté une contraction de la demande mondiale. Parallèlement, les marchés des changes ont enregistré, durant le mois courant, une hausse de la valeur du dollar face aux autres principales devises.  L'économie nationale a continué à progresser, au cours des huit premiers mois de 2008, comme le reflètent le rythme élevé des échanges commerciaux avec l'extérieur, notamment en ce qui concerne les industries manufacturières, et l'accroissement de l'activité des services, y compris le tourisme et le transport aérien.  A l'inverse, la production a enregistré une baisse dans les secteurs de l'énergie, des produits miniers et des céréales. Concernant les prix, le glissement annuel de l'indice général des prix à la consommation familiale a atteint 5,2 pc au cours de juillet 2008, sous l'effet de la forte augmentation des prix des produits de base sur le marché mondial.  Cet indice a connu, en comparaison avec le début de l'année, un recul après avoir atteint 6 pc à la fin du mois d'avril 2008.  Sur le plan monétaire, la masse monétaire et les concours à l'économie ont progressé de 10 pc et 7,1 pc respectivement, au terme de juillet 2008 et en comparaison avec la fin de l'année précédente.  La situation de surliquidité bancaire, enregistrée depuis le mois de mars 2008, s'est poursuivie au mois d'août amenant la Banque centrale à éponger cet excédent. S'agissant du taux d'intérêt au jour le jour sur le marché monétaire, il a fluctué entre 5,13 pc et 5,38 pc depuis le début du mois courant.  Sur le marché des changes, le dinar a enregistré une quasi-stabilité vis-à-vis des principales devises étant donné que sa baisse face à l'euro n'a pas dépassé 0,6 pc alors que l'appréciation du dinar par rapport au dollar américain s'est limitée à 0,3 pc et ce, depuis le début de l'année et jusqu'au 22 août 2008.  A la lumière de ces évolutions, le Conseil d'Administration a décidé de maintenir inchangé le taux d'intérêt directeur de la Banque Centrale.


Ailleurs, l’Organisation de défense du consommateur (ODC) a lancé un appel à une gestion efficace du budget familial dans le cadre des préparatifs pour la rentrée scolaire 2008/2009. L’ODC recommande au consommateur d’adopter un comportement ”intelligent” à même de préserver son pouvoir d’achat et de consolider l’économie nationale. L’organisation appelle les parents et élèves à acquérir les cahiers et livres scolaires subventionnés dans les limites des besoins réels de la famille. Elle invite le consommateur à choisir les points de vente organisés, notamment ceux offrant des réductions sur les prix des fournitures scolaires, sans toutefois les nommer. L’organisation met, par ailleurs, en garde contre l’achat de marchandises anonymes pouvant avoir des répercussions néfastes sur la santé. L’ODC a réitéré la nécessité de faire face au phénomène de la vente conditionnée, en s’assurant des titres des livres et de la sécurité des fournitures scolaires ainsi que de leur conformité aux normes en vigueur, l’ultime objectif étant d’éviter tout problème de santé pour les élèves, surtout ceux en bas âge.


A la BVMT :


La séance du 25 août 2008 s’est soldée par Une balance des variations à la clôture de la séance: 26 titres à la hausse et   12 à la baisse : le Tunindex a clôturé la séance à : 3172.42 points.


La séance du 26 août 2008 s’est soldée par une balance des variations à la clôture de la séance: 26 titres à la hausse et  14 à la baisse : le Tunindex a clôturé la séance à 3233.44 points.


La séance du 27 août 2008 s’est soldée par une balance des variations à la clôture de la séance: 25 titres à la hausse et 13 à la baisse : le Tunindex a validé sa position à 3168.88 points. 


La séance du 28 août 2008 s’est soldée par une balance des variations à la clôture de la séance: 10 titres à la hausse et 26 à la baisse : le Tunindex a validé sa position à 3199.48 points. 


La séance du 29 août 2008 s’est soldée par une balance des variations à la clôture de la séance: 13 titres à la hausse et 21 à la baisse : le Tunindex a consolidé sa position à 3220.50 points. 


On retiendra de la semaine,


Globalement, la  légère baisse  des taux et une liquidité des agents, stabilisée, contribuent à la reprise de la progression des cours sur le marché des actions.


A la BVMT, au 29/08/2008. Le marché reste fébrile et haussier, pour se maintenir dans sa zone haute du couloir à 200 jours et à 50 jours. Les récents rebonds des cours, trouvaient leur origine plus dans les rééquilibrages des liquidités des agents et dans des prises de bénéfices. Ils ont cédé la place à des rallyes baissiers sous tendus par des prises de bénéfices.


Tous les secteurs sont concernés par des arbitrages : sept sont à la hausse et deux à la baisse. Au niveau des variations annuelles, on notera : sept secteurs en hausse, contre deux à la baisse. Sur l’ensemble de la semaine (quatre jours de bourse), 98 panneaux étaient à la hausse, contre 88 à la baisse, avec  comme résultats des courses, 3.2% de hausse du Tunindex d’une semaine à l’autre.


La semaine a été copieusement haussière, avec 4/5 séances de hausse à la clôture de la semaine contre 1/5 à la baisse’.


Depuis la mi-mai, le marché boursier affiche une configuration relativement volatile à tendance mitigée dans un couloir en deçà des 3100 points. Néanmoins, au cours des 20 dernières séances de bourse, la volatilité s’est transformée en rallye haussier avec franchissement de la ligne de résistance à la hausse au-delà des 3300 points, et à plusieurs reprises. Le Tunindex reste sous-tendu des forces d’achat et de vente relativement fortes et très sensibles à la surliquidité des agents.


 La semaine au 29/08/2008, suggère une phase de rallye haussier dans la zone haute du couloir à 50 jours de bourse, avec rebonds et de petites reprises baissières qui semblent tirer les cours en deçà de la ligne de résistance à 3310 points. Il semblerait que les prises de bénéfices profitent aux panneaux les plus en vue. Elles sont suivies par des réajustements de portefeuille et de rééquilibrages dont l’origine se trouve dans les détentes sur les liquidités des agents. En attendant, le franchissement haussier de la ligne de résistance à 3300 points est confirmé : le Tunindex pourrait se stabiliser dans la zone basse de son couloir à 3300-3350 points.


 


______________________________


 


* N.B. Les informations et analyses diffusées par « LE QUOTIDIEN – PERSPECO » ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du « QUOTIDIEN – PERSPECO » ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


 


________________________________


 


AB : Avec une bonne performance économique et financière, le titre peut prétendre à plus.


Avis: Prendre ses bénéfices


ADWYA : Titre performant, il semble se stabiliser en zone de vente..


Avis: Prendre ses bénéfices


AL : relativement devenu trop volatile, titre performant… il peut promettre.


Avis: Prendre ses bénéfices/


ALKIM : Résolument baissier en zone de vente, trop volatile et risqué, le titre tend à vouloir sa ligne de résistance.


Avis: conserver


ASSAD : Titre haussier dans sa phase ascendante.


Avis: Prendre ses bénéfices


AST : Titre trop risqué, … visibilité médiocre…


Avis: conserver


ATB : performant en zone de vente, tendrait à changer de palier…


Avis : Accumuler


ATL : très volatile mais le titre est considéré comme porteur.


Avis : conserver


BH : En zone médiane, le titre se retrouve en consolidation haussière.


Avis : conserver


BIAT : Titre en zone médiane. Il affiche une tendance baissière. Le titre tend à reprendre son souffle.


Avis : Achat sur repli/         conserver/


BNA : En zone médiane. Il a réalisé une bonne performance boursière.


Avis : Achat sur repli/         conserver/


BT : Indicateurs d'activité du 1er trimestre 2008: Le PNB de la banque en hausse de 6,1%


Tendance haussière.


Avis : Prendre ses bénéfices/


BTE : Indicateurs d'activité du 1er trimestre 2008: Le Produit net bancaire en hausse de cours de 27,1% du premier trimestre 2008 à 3,426 MD.


Tendance haussière en zone médiane. Une excellente performance boursière.


Avis : Achat sur repli/


CIL : Tendance haussière accélérée. Une excellente performance boursière.


Avis : Prendre ses bénéfices


GIF : Tendance baissière même si le titre se reprend en zone médiane. Bonne visibilité.


Avis : Achat sur repli


ICF : Après une tendance haussière très accentuée, le titre se replie.


Avis: Prendre ses bénéfices


KAIR : Tendance baissière. Le titre se retrouve en zone médiane, relativement volatile.  Le titre se défend laborieusement des forces de vente avec des indicateurs boursiers relativement bons. Il devrait se reprendre au cours des semaines à venir.


Avis: conserver


LSTR : Le titre est relativement peu volatile. Il affiche une tendance légèrement baissière. Les performances économiques et financières sont à la mesure des investissements réalisés en 2006 et en 2007. On peut préjuger d’une bonne tenue à venir du titre.



Avis: Achat sur repli


MAG : Titre hautement volatile et risqué d’autant plus qu’il affiche une tendance baissière depuis le début de l’année. Il confirme sa phase ascendante pour se positionner en zone de vente.


Avis : conserver/     Achat sur repli/


MGR : Titre relativement volatile mais tend à se stabiliser. Il affiche une tendance haussière. Depuis le 07/01/08, il est dans sa phase de repli pour se positionner dans la zone médiane.


Avis : Achat sur repli


MNP : Titre volatile, il tend à se stabiliser en zone de vente. Il affiche une tendance résolument haussière dans sa zone ascendante. Le titre affiche une performance financière et boursière exceptionnelle.


Avis : conserver


SFBT : Titre relativement volatile mais tend à se stabiliser. Il affiche une tendance baissière en zone haute. Le titre est porteur, mais relativement risqué.


Avis: Prendre ses bénéfices


SIAME : Titre relativement volatile et risqué. Il affiche une tendance résolument baissière. Le titre est dans une phase de reprise non confirmée. Le cours est en phase intermédiaire.


Avis : conserver


SIMPA : Titre relativement volatile. Il affiche une tendance descendante dans une phase de turbulences.


Avis : Achat sur repli


SIPHA : Titre à tendance résolument baissière. Il est en phase baissière. Le titre a affiché une contre performance boursière relativement importante. En Zone intermédiaire.


Avis : conserver


SITS : Titre à tendance résolument baissière, avec rebonds. Il est en phase baissière. Le titre a affiché une contre performance boursière relativement importante. En Zone d’achat.


Avis : Achat sur repli


SOKNA : Résultat net en hausse de 63,5% au 31 décembre 2007.


Le résultat net de la société est passé de 1,119 MD en 2006 à 1,830 MD à fin 2007, soit une progression de 63,5%. ESSOUKNA a dégagé un résultat d’exploitation de 2,774 MD au 31 décembre 2007, en hausse de 35% par rapport à celui en registré en 2006.


Titre relativement peu volatile. Il affiche une tendance baissière avec rebond technique.


Avis: conserver


SOMOC : Franchissement du seuil de 10% directement à la Baisse le 14/02/2008.


 Le titre est attaqué, il  tend à se stabiliser temporairement au plus bas de sa zone d’achat.


Avis: Achat sur repli


SOTET : Titre relativement volatile. Il affiche une tendance baissière. Depuis mi-décembre, il est dans sa phase de repli.


Le titre se retrouve au plus bas dans sa zone d’achat. Le titre se voudrait performant à condition que les résultats de leur activité soutiennent les forces d’achat. En attendant, …


Avis : conserver


SOTUV : Titre très volatile et risqué. Il se retrouve en zone intermédiaire.


Avis: conserver/      Accumuler/


SPIDIT : Titre peu performant avec une volatilité relativement prononcée. Affichant une tendance fortement descendante, le titre est dans sa phase de repli et  se retrouve au plus bas de sa zone d’achat. sa bonne visibilité plaide pour lui…


Avis : Achat/ Accumuler/


STAR : Très trop volatile et risqué. Avec une tendance résolument haussière. Il est dans une phase descendante. Le titre affiche une performance boursière exceptionnelle.


Avis: Achat sur repli/          Accumuler/


STB : Titre relativement volatile. Il affiche une tendance stable en phase de repli. Le titre se retrouve en zone intermédiaire.


Avis: Achat sur repli/          Accumuler/


STEQ : Titre relativement volatile. Il est en zone d’achat et tend au rebond, ayant réalisé une bonne performance boursière.


Avis: Achat sur repli/          Accumuler/


STIP : Titre très volatile et risqué. Il affiche une tendance baissière pour se retrouver au plus bas de son couloir médian.


Avis: Achat sur repli/          Accumuler/


STPIL : Titre relativement volatile et risqué. Il affiche une tendance haussière en zone d’achat, malgré que sa mauvaise visibilité qui plaide contre lui.


Avis : conserver


TAIR : Titre moins volatile. Il affiche une tendance mitigée, mais avec des fondamentaux jugés bons et une bonne visibilité.


Avis : conserver


TINV : Titre très volatile et trop risqué. Il tend à se stabiliser en zone en vente ayant réalisé une bonne performance boursière depuis début novembre.


Avis : Accumuler


TJARI : Le titre reste très volatile mais tend à se stabiliser. Il affiche une tendance haussière pour se retrouver en zone de vente. Très bonne performance boursière depuis début novembre.


Avis: Prendre ses bénéfices


TJL : Titre volatile et risqué. Il est dans sa phase de consolidation.


Avis: conserver


TLAIT: Titre trop volatile et trop risqué. Le titre est sur sa phase de consolidation en zone médiane.


Avis : conserver


TLS : Titre relativement peu volatile en zone de surachat.


Avis : Prendre ses bénéfices


TPR : Titre dynamique: il affiche une tendance résolument haussière et un semblant de phase de repli.


Avis : Accumuler


UBCI : Titre moins volatile et moins risqué. Il affiche une tendance haussière sur 200 et sur 50 jours, pour se situer en zone de surachat.


Avis : Prendre ses bénéfices


UIB : Titre relativement volatile et risqué. Il fait l’objet de transactions relativement fournies. Il affiche une tendance résolument baissière sur 200 et sur 50 j pour se retrouver sur sa zone médiane. Sa très bonne visibilité plaide pour lui.


Avis : Achat sur repli/         Accumuler


WIFAK : Titre relativement volatile. Il affiche une tendance haussière, dans une phase de reprise pour se retrouver dans sa zone surachat.


Avis : Prendre ses bénéfices


 


*Traitement des données et diagnostic Aïda Chérif, analyste au «Laboratoire Euro-Méd. d’Analyses Economiques »  www.perspeco.com


*analyse : « LE QUOTIDIEN » : http://www.lequotidien-tn.com/


 


On retiendra de la semaine:


Au niveau international :


*Le brut reste sur une tendance incertaine avec une propension à la baisse.


*Les marchés financiers tendent vers le rouge, sont tiraillés entre les la publication de statistiques médiocres, la reprise de la hausse des cours pétroliers et la menace de nouvelles faillites bancaires aux Etats-Unis.


Au niveau national :


*La place de Tunis passe de la séance unique estivale à la séance unique ramadanesque, avec une nette tendance à la léthargie boursière ;


*la contrainte monétaire cède le pas à la relaxation puis à la correction des liquidités, pour ralentir la demande globale intérieure en deçà de l’emballement des prix, surtout au cours du mois de Ramadan ;


*la relaxation toute relative des taux et le desserrement des liquidités des agents sous tendent les transactions de titres tous secteurs confondus, avec une tendance aux redémarrages des arbitrages sur des titres jugés performants et moins risqués. 

*le marché boursier de Tunis, à balance orientée « sur achat », confirme son établissement dans un couloir 3300-3350 points.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com