E.S.H.S. : Entre satisfactions et imperfections






S’il y a une remarque à faire à propos de la rencontre qui a opposé le CSHL à l’ESHS, c’est que cette dernière équipe ne ferait certainement pas le figurant lors de cet exercice.


Les Hammam-Soussiens sont parus bien en jambes, et surtout très motivés pour passer une saison honorable, en attendant que bon nombre des joueurs s’aguerrissent. L’ESHS a réussi à La Marsa face au CSHL à faire le spectacle grâce au bon placement des joueurs sur le terrain, mais aussi grâce à la complémentarité entre eux.


Articulée autour d’un gardien de but à l’expérience plus que confirmée, Mohamed Zouabi, la défense de l’équipe sahélienne repose sur 4 défenseurs bien en place qui jouent plutôt la prudence, laissant le soin de la contribution au jeu offensif au trio du milieu de terrain et surtout au duo Kanchil et Michel qui joue dans les couloirs et épaule comme il se doit l’avant-centre Bachouche qui s’est distingué de la meilleure manière en ce début de saison.


Nous pouvons dire que le 4-3-3 choisi par l’entraîneur Chiheb Ellili et qui se transforme en 4-5-1 en phase défensive, a favorisé l’option offensive chez les Sahéliens qui ont d’ailleurs marqué lors des trois rencontres jouées, 2 buts par match.


Mais la bonne prestation des camarades de Bargui ne doit pas cacher les quelques imperfections qui persistent surtout au niveau de la couverture défensive et le rôle des joueurs du milieu de terrain.


Chiheb Ellili, en fin technicien a pris certainement note des quelques défaillances dont souffre son équipe, et ne manquera pas d’apporter les correctifs nécessaires durant la trêve que connaîtra le championnat.


 

Mohamed HEDI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com