USA-intempéries: Gustav balaye la Louisiane






L'ouragan Gustav a balayé la Louisiane avec des vents violents et des pluies diluviennes, et sept personnes sont mortes sur son passage, un bilan provisoire sans commune mesure avec le déchaînement meurtrier du cyclone Katrina il y a trois ans.


 


Le Quotidien-Agences


Toutefois, ces victimes font passer à plus de cent morts le bilan total, Gustav ayant fait auparavant 96 morts dans les Caraïbes, dont 77 en Haïti.


Selon des responsables locaux cités par les médias américains, quatre personnes sont mortes dans des accidents pendant l'évacuation massive des habitants, tandis que trois malades en état critique, transférés de la région touchée vers d'autres centres de soins, sont décédés pendant leur transport.


Le gouverneur de la Louisiane Bobby Jindal a souligné qu'il s'agissait d'indications non confirmées.


Les trois patients sont morts alors qu'ils attendaient d'être évacués par la voie des airs depuis le sud de l'Etat, selon le site internet de la chaîne de télévision en continu CNN, citant le patron de la société Acadian Ambulance, Richard Zuschlag.


"Cela a été une journée d'enfer", a dit à la Nouvelle-Orléans le shérif adjoint du quartier de St Bernard, Jimmy Pohlmann, alors que les hommes de la garde nationale renforçaient avec des sacs de sable une digue qui était en train de déborder.


"Je pense que le pire est passé", a-t-il ajouté. "Mais c'est toujours quand vous pensez contrôler la situation qu'il vous arrive des malheurs".


"C'est un meilleur jour" qu'il y a trois ans, a déclaré sur CNN le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Michael Chertoff, soulignant l'importance de l'ordre d'évacuation obligatoire auquel ont obéi deux millions de personnes de la ville et de la région, avant l'arrivée de l'ouragan.


L'évacuation, décrite par les médias comme la plus vaste de l'histoire américaine, a transformé La Nouvelle-Orléans en ville fantôme, alors que les pluies diluviennes ont fait déborder deux digues à la périphérie de la cité du jazz.


Aucune brèche n'a toutefois été constatée sur les digues, selon la mairie de La Nouvelle-Orléans, qui a assuré qu'elles étaient en "bon état".


Il y a trois ans, c'est la rupture des digues, plusieurs heures après le passage de l'ouragan Katrina, le 29 août 2005, qui avait provoqué l'inondation à 80% de la ville. Quelque 1.800 personnes avaient été tuées en Louisiane et dans les Etats voisins.


Avec des vents soufflant à 75 km/h en rafales, Gustav s'est affaibli en tempête tropicale dans la nuit de lundi à mardi et devrait encore être rétrogradé en dépression tropicale hier, a indiqué le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami.


Hier matin, la tempête se dirigeait vers le Texas et elle était attendue dans l'Oklahoma mercredi soir. Très critiqué pour sa gestion de Katrina, le président George W. Bush se trouvait au Texas pour superviser la coordination des secours.


A La Nouvelle-Orléans, 750 gardes nationaux restaient mobilisés, des patrouilles de police étaient déployées et un couvre-feu décrété. Le maire Ray Nagin qui avait averti les pillards qu'ils iraient "directement" en prison, a annoncé une arrestation.


Le passage de Gustav a également entraîné l'arrêt total de la production de pétrole dans les installations du Golfe du Mexique, qui concentre un quart de la production de brut des Etats-Unis, selon l'agence fédérale Minerals Management Service.

Les Etats-Unis pourraient faire face à un deuxième ouragan cette semaine, appelé Hanna, qui doit toucher vendredi la côte est (Caroline du sud et Géorgie), selon le NHC.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com