Pétrole : Le brut autour de 105 USD, un plus bas à 104,14 USD






Le Quotidien-Agences


Le baril de pétrole était en forte baisse hier matin tant à New York qu'à Londres où il a baissé jusqu'à 104,14 dollars, les dégâts infligés par l'ouragan Gustav aux installations pétrolières dans le golfe du Mexique restant limités tandis que le dollar se renforçait sur le marché des changes.


Le baril de pétrole Brent pour livraison en octobre, à Londres, a cédé jusqu'à 5,27 dollars à 104,14 dollars vers 08h15 GMT par rapport à la clôture de lundi soir. Il s'agit d'un plus bas depuis le 4 avril. Vers 08H30 GMT, le baril de Brent ne valait encore que 104,86 dollars.


Le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a plongé de dix dollars tous ronds (par rapport à la clôture de vendredi, les marchés américains étant fermés lundi, ndlr) à 105,46 dollars lors des échanges électroniques de New York, avant de se reprendre très légèrement. A 08H30 GMT, le baril de "light sweet crude" cédait encore 9,50 dollars à 105,96 dollars.


Le passage de l'ouragan Gustav a entraîné l'arrêt total de toute la production de pétrole dans les installations du golfe du Mexique, qui concentre un quart de la production de brut des Etats-Unis, mais il n'a pas provoqué de dégâts majeurs en Louisiane, soulageant le marché.


Le ralentissement général de l'économie mondiale pesait par ailleurs sur le marché, qui pouvait craindre une demande en baisse.


Enfin, le pétrole était aussi affaibli par le très net renforcement du dollar sur le marché des changes, sur fond d'espoir de reprise aux Etats-Unis après la révision à la hausse inattendue de la croissance du deuxième trimestre la semaine dernière.


L'euro est tombé sous 1,45 dollar hier pour la première fois depuis février.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com