C.S.H.L. : Pas de quoi pavoiser !






En recevant l’ESHS au stade Chtioui, à La Marsa, le CSHL croyait, à tort, qu’il était capable de rééditer son coup de la semaine dernière à Sfax face au CSS.


 


Il trouve, devant lui, un adversaire plus que «batailleur», qui, non seulement frôla la victoire, Slama ne réussissant à égaliser qu’à la 89’, mais faillit coûter aux Hammam-lifois leur 2e défaite «à domicile».


Pourtant, le CSHL était renforcé par l’un de ses meilleurs joueurs, en l’occurrence Ghariani qui était secondé par Saber Khelifa.


En optant pour le 4-3-2-1, Ridha Akacha pensait que son attaque pourrait faire la différence. Mal lui en prit. Harrane et Khlifa qui jouaient en relayeurs derrière Ghariani, ne purent rien face à la vigilance de la défense de Hammam-Sousse et butèrent sur une bonne organisation défensive constituée par l’entraîneur Chiheb Ellili.


L’ESHS continue d’étonner, alors que le CSHL a raté une bonne occasion de soigner son classement avant de se déplacer à Jendouba.


Le staff technique hammam-lifois doit revoir plusieurs choses avant ce déplacement, mais doit reconnaître qu’il dispose d’un bon effectif qu’il doit utiliser à bon escient, suivant les rencontres.


Les dirigeants du club n’en continuent pas moins de chercher à renforcer l’équipe en attendant la tenue de l’Assemblée générale élective qui aura lieu probablement au courant du mois de Ramadan.


 

Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com