Moscou menace de suspendre sa coopération sur l’Afghanistan






Le Quotidien — Agences


La Russie, qui a annoncé dernièrement le gel de sa coopération avec l'OTAN, pourrait également suspendre le partenariat avec l'Alliance sur l'Afghanistan, a annoncé hier à Bruxelles le représentant permanent de la Russie auprès de l'organisation, Dmitri Rogozine.


Selon lui, cette décision dépendra de la position de l'OTAN sur la "crise dans le Caucase".


"Les propos et les actions de l'Alliance nous indisposent", a déclaré Rogozine, ajoutant que l'OTAN réarmait le régime de Mikhaïl Saakachvili en vue d'une nouvelle invasion de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.


"On constate des tentatives évidentes de reconstituer le potentiel militaire de la Géorgie afin de préparer une nouvelle agression contre l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie", deux républiques autoproclamées au centre d'un conflit militaire entre Tbilissi et Moscou, reconnues par la Russie, a poursuivi Rogozine.


Selon l'ambassadeur, "Saakachvili se verra proposer l'accession au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) à l'OTAN en tant que victime de l'agression russe".


Rogozine a expliqué les causes du maintien du partenariat avec l'OTAN sur l'Afghanistan, malgré la décision russe de geler, le 28 août, la coopération dans les autres domaines pour six mois.


"Nous ne voyons aucun progrès, et constatons au contraire une dégradation de la situation en Afghanistan, c'est pourquoi la Russie a décidé de poursuivre la coopération", ajoutant qu'en 2008, 180 soldats étrangers dont 111 Américains et 30 Britanniques avaient trouvé la mort en Afghanistan.

Selon lui, les talibans ont montré leur capacité à abattre des hélicoptères, et prouvé que le transit des convois militaires de l'OTAN à travers le Pakistan était menacé.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com