Karim Hagui : «Récupérer les points perdus à Radès»






Malgré son jeune âge, Karim Hagui fait figure d’ancien dans cette E.N. appelée à réussir le match de ce soir à Ouagadougou. La force mentale et l’application devraient, selon lui, permettre aux siens de s’imposer face à un adversaire robuste et ambitieux.


 


L’E.N. se trouve aujourd’hui devant l’obligation de gagner à Ouagadougou pour virer en tête du groupe. La tâche vous semble-t-elle difficile?


A vrai dire, les Burkinabé ont démontré à l’aller à Radès qu’ils ont accompli des progrès énormes. Ils comptent dans leurs rangs beaucoup de bons éléments qui évoluent en Europe et quand on sait qu’ils sont ambitieux et désireux de confirmer le résultat de l’aller, il faut s’attendre à des débats difficiles. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de chances de nous imposer. Au contraire même, nous sommes décidés à récupérer les points perdus à Radès et à prendre le leadership qui n’aurait jamais dû nous échapper.


 


Que retenez-vous du match aller ?


Ce soir-là, nous étions tous dans un jour sans. Il n’y avait pas assez de concentration. Et nous avons payé cher nos errements.


 


Cet état d’esprit inquiète-t-il encore ?


Je ne le crois pas. Aujourd’hui, il y a un nouvel entraîneur, une obligation de résultat et un net désir de rachat. Cela dit, la responsabilité des joueurs est évidente. Il leur appartient de se donner à fond pour redorer le blason de l’E.N.


 


Comment vivez-vous l’ère Coelho?


Nous sommes des professionnels. Il nous appartient de nous adapter aux méthodes de chaque entraîneur. Il y a de nouvelles habitudes et il faudra un minimum de temps d’adaptation.


 


Ces éliminatoires de la CAN et de la CM 2010 ne semblent pas convaincre beaucoup de supporters des Aigles de Carthage. Un commentaire !


Ils ont raison de se montrer mécontents. La victoire de la CAN 2004 a placé la barre très haut. Certains éléments sont partis, d’autres ont perdu de leur verve. Il appartient aux jeunes de prendre la relève et de s’imposer comme de nouveaux titulaires.


 


Où résidera, selon vous la clé du match ?


Incontestablement au niveau mental. Si nous sommes assez concentrés, nous irons au bout de nos intentions et on appliquera le schéma mis en place par l’entraîneur.


 

Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com