USA- intempéries : La malédiction des tempêtes frappe de nouveau






Le Quotidien-Agences


La tempête tropicale Hanna, qui a fait 163 morts en Haïti, a frappé hier les côtes du sud-est des Etats-Unis, où les habitants cherchaient refuge à l'intérieur des terres, tandis que les Etats de Caroline du Nord et de Virginie ont proclamé l'état d'urgence.


La perturbation devrait toutefois faiblir en arrivant sur la terre ferme et Hanna ne sera plus une tempête tropicale dimanche matin, a estimé le Centre national des ouragans (NHC).


En même temps, l'ouragan Ike, encore plus puissant, faisait planer sur la Floride la pire menace depuis le passage d'Andrew en 1992, selon le NHC.


Vers midi hier, Hanna faisait enregistrer des vents de près de 110 km/h. L'œil de la perturbation se trouvait à peine à 45 km au sud-est de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, et 95 km au sud-ouest de Wilmington, en Caroline du Nord, selon le NHC.


Son arrivée sur les côtes américaines, précédée par de fortes pluies et de grandes vagues, risquait de frapper des zones habitées par une dizaine de millions de personnes. Des préparatifs d'urgence continuaient sur plus de 1.600 kilomètres de côtes.


Le gouverneur de la Caroline du Sud Mark Sanford a appelé à l'évacuation volontaire des deux comtés les plus menacés.


Quant à Ike, il pourrait frapper les Bahamas aujourd’hui, puis Cuba, déjà touché par plusieurs tempêtes, et arriver dans le sud de la Floride. Hier il se trouvait à 530 km au nord-est de l'île britannique de Grand Turk.


En Haïti, des dizaines de milliers de victimes des tempêtes Gustav et Hanna, qui ont fait au moins 240 morts, attendaient une aide internationale d'urgence. Selon les dernières prévisions, l'ouragan Ike, dont on a craint l'arrivée, devrait éviter l'île.


Le passage de l'ouragan Hanna en début de semaine a provoqué la mort de 163 personnes, huit jours seulement après Gustav qui avait fait 77 morts, a indiqué la Protection civile.


La situation est "catastrophique" à Gonaïves, la troisième ville du pays, toujours inondée, a indiqué le sénateur représentant ce port, Yuri Latortue. "Quelque 200.000 personnes n'ont rien mangé depuis trois jours", a-t-il ajouté.


Un bateau apportant de l'aide du Programme alimentaire mondial (PAM) est arrivé dans le port de Gonaïves, a indiqué cette agence des Nations unies.


"Haïti a demandé officiellement l'assistance internationale", avait affirmé hier Elisabeth Byrs, porte-parole à Genève du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU. "L'ONU est en train de préparer un appel d'urgence international" pour récolter des fonds, avait-elle précisé.


Plusieurs pays de l'Union européenne (UE) et des agences de l'ONU se mobilisent déjà pour acheminer de l'aide aux victimes, a annoncé hier le représentant sur place de la Commission européenne, Francesco Gosetti.


Bruxelles a annoncé vendredi le déblocage de 2 millions d'euros, en plus d'une première aide équivalente annoncée lundi pour les victimes de Gustav dans l'ensemble des Caraïbes. Les Etats-Unis, la France, le Canada, l'Espagne et d'autres pays ont déjà annoncé l'envoi d'aide humanitaire.

Cette saison, Haïti a déjà payé un très lourd tribut avec l'ouragan Gustav il y a huit jours et la tempête tropicale Fay, qui a fait une quarantaine de victimes il y a deux semaines.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com