Question sur le jeûne : Convier des non-musulmans au repas de rupture du jeûne






Il va sans dire que pour parler de rupture du jeûne il faut au préalable avoir jeûné. Or, nous savons pertinemment que les non-Musulmans n’accomplissent pas le jeûne. Ceci dit, si l’organisation de tels repas pour des non-Musulmans vise à renforcer les liens entre les musulmans et les non-musulmans, alors cela est permis. Allah dit : «Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise».


Il ne fait point de doute que ce genre d’initiatives peut aider les non-musulmans à comprendre ce qu’est l’Islam véritablement et que l’Islam est la religion de la tolérance, de la paix et de la fraternité. Allah dit dans le Saint Coran : «Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables.  Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes».


De plus, l’Islam n’a point été répandu par la force ; il l’a plutôt été grâce aux contacts que les Musulmans entretenaient avec les non-Musulmans. Par conséquent, les musulmans, à travers leurs relations avec autrui, doivent se montrer sous le meilleur jour tel le soleil éclatant de mille lumières et dissipant les ténèbres.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com