Au gré des vents






* «Ifriga» au cœur de la Médina


 


Après une tournée réussie en Italie et ce dans le cadre du festival «Alkantranta», l’artiste Brahim Bahloul et son équipe de «Ifriga» donneront rendez-vous aux mélomanes les 14 et 16 de ce mois, toujours à la place Bab Souika. Dans ce lieu de mémoire, qui reste un témoin des belles ambiances de Ramadan d’antan, ce musicien présentera un spectacle intitulé «Targ». Une nouvelle création musicale s’ajoutant aux nombreuses autres qui ont vu le jour dans le cadre de «Ifriga» et où Brahim Bahloul continue ses fouilles musicales dans le terroir tunisien. Artiste photographe et musicien, il a choisi d’aller à contre-courant de toutes les formes de l’exploitation insensée du patrimoine musical, proposant de nouvelles lectures, basées sur des instruments anciens en voie de disparition. Lors de ces deux rendez-vous au cœur de la Médina de Tunis, l’ensemble «Ifriga» sera rehaussé par la participation de Abderrahmane Chikhaoui, un spécialiste du chant keffois et Jamila Haggui. La première soirée sur l’agenda de Brahim Bahloul sera pour le 14 de ce mois, sous les «auspices» du festival de la Médina de Tunis. Quant à la deuxième, elle est programmée pour le 16 de ce mois dans le cadre du programme d’animation du Grand Tunis. «Targ», un spectacle où musique et arts plastiques iront de pair, au bonheur des nostalgiques et des passionnés des chansons du patrimoine.  


 


______________________________


 


* Quand la Médina fait son cinéma


 


Deux soirées de cinéma en plein air marqueront la Médina et ses murs historiques grâce à la manifestation «La Médina fait son cinéma». Une manifestation présentée dans le cadre du Festival de la Médina de Tunis et proposée par l’Association du court métrage et du documentaire de Tunis que préside le cinéaste Brahim Letaief. Trois sélections de réalisations récentes sont au menu de ces deux nuits exceptionnelles, dédiées au 7e art et qui jettent les lumières sur les jeunes talents tunisiens, allemands et français. Pour la première sélection de courts métrages, elle porte la griffe des étudiants des écoles de cinéma tunisiennes. Le Goethe Institut a choisi de contribuer à cette manifestation cinématographique, proposant aux cinéphiles une deuxième sélection de courts métrages de fiction et expérimentaux récemment produits et primés lors de la dernière édition du Festival International  de Clermont-Ferrand 2008. Le partenaire classique de différentes manifestations culturelles en Tunisie, l’Institut Français de Coopération (IFC), sera présent à travers une sélection de cinq courts métrages où recherche et créativité restent les mots clés. Ces trois sélections aux couleurs, aux thématiques et approches différentes seront projetées les 12 et 13 de ce mois sur les murs de la place du palais Kheireddine et la place Halfaouine, à partir de 22h00. Notons que le Club Culturel Tahar Haddad abritera le 13 de ce mois une rencontre-débat autour de «L’écriture pour le court métrage» et ce en présence de Ikbel Zalila, critique et enseignant à l’Institut Supérieur des arts du multimédia (ISAMM), Tarek Ben Chaâbane, scénariste et enseignant à l’ISAMM, Maike Mia Höhne, réalisatrice et conseillère du Berlinale Shorts, Berlin, Jean-Pierre Morillon, directeur littéraire et éminent spécialiste du scénario, le réalisateur Brahim Letaief et une pléiade de nos jeunes cinéastes. Cette rencontre sera lancée à partir de 22h00 et elle tentera de disséquer quelques problèmes de l’écriture pour le cinéma et surtout pour les courts métrages. A suivre !


 

I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com