Festival de la Médina de Sousse : Pour tous les goûts






Depuis hier, la Perle du Sahel vibre aux rythmes de son festival de la Médina. Au menu, un programme riche qui comporte des concerts de malouf, du théâtre et une soirée hommage à Mahmoud Darwich.


Organisée, comme à l’accoutumée, par le Commissariat régional à la culture et à la sauvegarde du patrimoine, en collaboration avec le Comité culturel régional, cette manifestation a été inaugurée par un gala au Centre culturel donné par la vedette de la chanson tunisienne Lotfi Bouchnaq. Après quelques jours de repos, le public de Sousse aura un autre rendez-vous, le lundi 15 septembre, avec Walid Gharbi qui animera un spectacle musical intitulé «Caravane.» Dans cette soirée, il embarquera le public dans le patrimoine musical bédouin auquel il apporte sa touche personnelle. Le lendemain, 16 septembre, ce sera au tour du musée El Kobba d’accueillir un concert de malouf. «Andaloussiet», tel sera, en effet, le titre de ce concert qui sera signé par la troupe de malouf dirigée par le professeur Fethi Bousnina. L’assistance sera régalée, au cours de ce concert, par un genre de malouf aux airs tunisien, algérien et marocain.


 


Hommage à Mahmoud Darwich


Après le musée de Sousse, le public aura un nouveau rendez-vous, mais cette fois-ci, avec le quatrième art puisqu’une pièce de théâtre intitulée «El Arab rahlat», mise en scène par Ridha Drira, et produite par la Troupe du théâtre vivant de Sousse, sera présentée le lendemain mercredi. Ensuite, la place sera laissée à la musique soufie avec le gala du jeudi 18 septembre, au Centre culturel de cette ville. Le maître d’œuvre de ce spectacle sera Khaled Bouyahia. Il sera accompagné de Cheikh Ahmed Jelman et de la chanteuse Abir Nasraoui. Toujours au Centre culturel de Sousse, le public renouera avec son genre musical préféré, le malouf. L’artiste Adnène Chaouachi présentera des notes gaies de ce genre andalou. A tout seigneur tout honneur, une soirée musicale et poétique en hommage au poète palestinien et arabe disparu Mahmoud Darwich est également au menu du festival, le 21 septembre. Sa partie musicale sera assurée par Khaled Slama. L’avant-dernière soirée, programmée pour le lundi 22 septembre, au musée El Kobba, verra le chanteur français, Lionel Damci, animer une soirée de mélodies françaises. Quant à la clôture, programmée le mardi 23 septembre au Centre culturel, elle sera marquée par une soirée poétique et musicale que signera la troupe Arabesque de Tahar Guizani.


 

O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com