Rentrée scolaire: Bientôt des directeurs de lycées et d’écoles experts en management … !






Tunis-Le Quotidien


L’année scolaire 2008-2009, qui a débuté, hier, dans plus de 7500 écoles et lycées, s’annonce comme une année charnière pour l’éducation nationale. Le ministère de l’Education et de la formation est sur le point d’engager une opération de restructuration des directions des établissements éducatifs.


Cela doit porter sur une stratégie destinée à redéfinir les attributions des chefs d’établissements scolaires. Le projet, qui est jusqu’ici dans la phase de conception, doit aider les directeurs d’établissements scolaires à mieux maîtriser les outils du management.


« Nous voulons faire d’eux de véritables managers ». C’est ce que le ministre de l’Education et de la Formation a dit, à l’occasion de la conférence de presse qu’il a donnée vendredi dernier. Par « eux », le ministre faisait allusion aux directeurs d’établissements éducatifs. Il s’est avéré, paraît-t-il, que de plus en plus de ces fonctionnaires chargés de la gestion matérielle et pédagogique des institutions d’éducation publique trouvent des difficultés dans cette tâche. Des difficultés qui sont dues aux mutations qui tendent à donner de nouvelles dimensions à l’école et qui entraînent de fortes inégalités des conditions et du niveau d’apprentissage des élèves. Ce phénomène est perceptible notamment dans les résultats des examens nationaux.


Ainsi, matérielle ou pédagogique, la gestion des écoles doit évoluer et s’adapter aux  différents changements. Ce qui nécessitera des directeurs qui aient des statuts appropriés. Il faut qu’ils soient suffisamment outillés en techniques managériales pour gérer leurs établissements scolaires. Un chantier qui s’annonce grand et délicat. Il promet toutefois d’insuffler du sang neuf au sein du paysage éducatif national. D’autant plus que beaucoup de spécialistes du domaine de l’éducation tendent à faire assumer aux directeurs d’établissements scolaires la responsabilité de beaucoup de problèmes qui plombent le système éducatif dans le pays.


Le projet, une fois entamé, doit profiter à un peu plus de 7500 chefs d’établissements éducatifs publics.


A noter que le paysage éducatif national est composé de 1750 écoles de classes préparatoires, 4507 d’établissements de 1er cycle d’enseignement secondaire, 90 écoles préparatoires techniques et de 1294 établissements de 2e cycle d’enseignement secondaire.


 

H.GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com