Nabeul: Le frangin maîtrisard paie pour son frère chômeur






Tunis — Le Quotidien


La cour d’appel de Nabeul a maintenu le verdict rendu par le tribunal de première instance de Grombalia à l’encontre d’un jeune homme qui a écopé de vingt ans de prison pour avoir tenté de donner la mort à l’un de ses voisins.


La victime s’en est sortie avec une incapacité physique estimée à 16% et la perte à jamais de l’usage de l’un de ses reins.


Cette affaire qui remonte au mois de mars de l’an 2006 a éclaté suite à la décision de l’agresseur de se venger de l’un de ses rivaux, chômeur de son état, en allant couper la route au frangin avant de lui asséner plusieurs coups à l’aide d’un couteau le blessant grièvement.


Transportée d’urgence à l’hôpital régional de Nabeul, la victime a été sauvée in extremis d’une mort certaine non malheureusement sans perdre à jamais l’usage de l’un de ses reins.


Ceci étant, la victime, maîtrisard de son état et à la recherche d’un emploi, s’apprêtait au moment des faits à se rendre à la mosquée pour la prière d’El Icha, lorsqu’elle fut appréhendée par l’accusé qui n’hésita pas à tirer un couteau dissimulé sous ses vêtements avant d’asséner plusieurs coups à la victime.


Arrêté, l’accusé a été inculpé de tentative de meurtre et de coups et blessures ayant entraîné une incapacité physique estimée à 16%.


Traduit, alors, devant le tribunal de première instance de Grombalia, il a écopé de vingt ans de prison.


Ce verdict a fait l’objet d’un recours en appel examiné récemment par la cour d’appel de Nabeul qui a maintenu ce jugement.


 

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com