Les agriculteurs se réjouissent des quantités de pluies






Tunis - TAP


Les pluies abondantes, enregistrées sur l'ensemble du territoire national avec des quantités variables, ont ravivé les espoirs des agriculteurs.


Ces pluies, qui ont atteint jusqu'à 117 mm à Joumine (Gouvernorat de Bizerte), sont qualifiées d'importantes par les spécialistes et les professionnels puisqu'elles interviennent au début de l'automne et avec des quantités appréciables.


Elles permettent de préparer le sol dans de bonnes conditions notamment pour les grandes cultures, les légumineuses et les plantations.


Ces pluies garantissent, également, une bonne croissance des oliviers et des arbres fruitiers tout en améliorant la qualité des fruits.


Dans le gouvernorat de Zaghouan, les pluies abondantes ont permis d'augmenter les réserves d'eau des barrages et des lacs.


Les services de commissariat régional agricole ont enregistré, en effet, une augmentation de plus de 3 millions de mètres cubes en plus dont 500 mille M3 pour le seul barrage de Oued Rmal.


Au Gouvernorat du Kef, les agriculteurs ont commencé à labourer et à préparer le sol, après avoir enregistré des quantités allant de 10 à 55 mm.


Selon les prévisions, les superficies qui seront réservées aux grandes cultures atteindront les 220 mille hectares dont 110 mille pour le blé.


Aussi et dans le cadre de la mise en œuvre de la carte agricole, des arbres fruitiers seront plantés dans des superficies réservées habituellement aux grandes cultures afin de diversifier la plate-forme agricole.


Les grandes quantités de pluies enregistrées dans le gouvernorat de Kairouan augurent d'une belle saison.


148 mille ha de céréales seront cultivés, dont 130 mille ha en sec. Classée premier secteur exportateur dans la région, l'agriculture génère des sources de revenu à près de 70 % des habitants de Kairouan, soit 46500 emplois.


Cette manne céleste a contribué à l'alimentation de la nappe phréatique du gouvernorat de l'Ariana avec des incidences positives sur l'oléiculture et l'arboriculture.


Les agriculteurs se sont ainsi précipités pour à préparer la terre en prévision de la saison des grandes cultures.


A Béja, Les premières pluies qui se sont abattues sur la région ont donné le coup d'envoi des préparatifs d'une saison agricole prometteuse.


Les agriculteurs ont dores et déjà commencé à préparer la terre en prévision de la saison des grandes cultures auxquelles une superficie de 211 mille ha a été réservée.


Les programmes de vulgarisation agricole à Béja ont misé sur l'orientation des agriculteurs vers l'utilisation de la culture intensive dans les zones irriguées, le développement des céréales irriguées et en sec, outre la promotion de la culture des légumineuses, des fourrages et des légumes.


Le commissariat régional du développement agricole a qualifié de bénéfiques les pluies enregistrées dans le gouvernorat de Sousse parce qu'elles devraient améliorer la récolte des olives au niveau de la qualité du fruit et donc de l'huile.


Ces pluies aident, également, à lutter contre les maladies pouvant toucher les champs d'oliveraies et des arbres fruitiers.


A La Manouba, des quantités importantes de pluies variant entre 40 et 53 mm ont été enregistrées dans la région, ce qui permet d'entamer la saison agricole sous les meilleures auspices dans une région riche en grandes cultures, oliviers, arbres fruitiers et légumes.


Les quantités de pluies qui sont tombées dans le gouvernorat de Bizerte ont permis d'alimenter la nappe phréatique, de consolider les réserves hydrauliques et de prévoir des conditions optimales pour le démarrage de la nouvelle saison agricole notamment pour les secteurs des grandes cultures, des oliviers, de l'arboriculture, des légumes et de l'élevage.


A Siliana, les quantités enregistrées ont varié au cours des deux premières semaines du mois de septembre entre 22 mm à Gaâfour et 126 mm à Rouhia. Elles ont atteint 82 mm à Bargou et 72,5 mm à Kesra dépassant ainsi les moyennes normalement enregistrées au cours de cette période.


Ces pluies vont augmenter de 1,5 million m3 les réserves hydrauliques de la région portant ainsi la capacité du barrage de Siliana à 20 millions m3. Ce barrage est doté d'une capacité de 65 millions m3.


Les agriculteurs du gouvernorat de Jendouba se sont également réjouis des quantités de pluies qui vont alimenter la nappe phréatique et améliorer la productivité des arbres fruitiers.


Le passage des ondées et autres averses a contribué aussi à l'augmentation des réserves d'eau des lacs collinaires et des barrages qui souffraient d'un déficit hydraulique notamment le barrage Bouhertma qui alimente 22 mille hectares de zones irriguées.


Les agriculteurs de la région ont entamé les préparatifs pour les grandes cultures dont la superficie représente 25 % des terres agricoles.

Selon les services agricoles régionaux compétents, les superficies céréalières atteindront cette année les 90 mille hectares dont 16 mille en irrigué. 17850 hectares sont programmés pour la culture des légumineuses et 27550 hectares de fourrage.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com