Des parfums d’ici et d’ailleurs





Après une ouverture réussie avec le chanteur Adel Soltane, le public du festival de la Médina de Tébourba est invité à goûter à d’autres sauces musicales. Le chanteur tunisien Mounir Mehdi est de retour dans ce festival et renoue avec la scène de la Zaouia de Sidi Ben Aïssa qui abrite cette manifestation musicale ramadanesque. Le retour de ce chanteur est ponctué par le succès, de sa précédente participation à la dernière édition de ce festival. Parmi les autres rendez-vous qui ponctueront la programmation, on cite la soirée des jeunes créatrices de l’Institut Supérieur de musique de Tunis. Cette soirée verra la participation de Yosra Hamzaoui, Hinda Ben Chaâbane, Asma Ben Ahmed et Hanen Messelmani. Les passionnés de la poésie sont invités au récital du quatuor Youssef Rezouga, Mohamed Hédi Jaziri et Chamseddine Ouni. Côté découverte, le public de cette 2ème édition sera, agréablement, surpris par le jeu subtil et la doigté de l’artiste irakien Mohamed Zaki Derwiche qui joue du «Santour», un instrument traditionnel irakien qui ressemble au «Qanoun». Installé depuis quelque temps en Tunisie, cet artiste a pu se frayer une place sur la scène musicale tunisienne et surtout à sauvegarder des fragments de l’art irakien. Notons que la clôture de ce festival, qui se poursuivra jusqu’au 29 de ce mois, se fera avec un spectacle qui dépoussière le genre «Fedaoui», signé par Aroussi Zebidi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com