A.S.M. : Enfin un succés !






Après avoir essuyé deux revers successifs face au ST et au CAB, l’ASM  a pu engranger un succès, en amical toujours, face au SN. Bon à prendre avant le match de rattrapage, de la L1 mercredi prochain, à Sousse.


Même si cette victoire a été obtenue face  à un divisionnaire, elle est toujours utile, ne serait-ce que sur le plan moral. Comme d’habitude, le coach marsois, Abdelkarim Bira a aligné une formation par mi-temps. Cette fois-ci, il a opté pour le compte de la première période, pour un onze composé des doublures, même si ce dernier qualificatif est assez inapproprié, vu que la plupart des joueurs se valent et que la carte de l’émulation se joue à fond. En seconde mi-temps, l’équipe marsoise a donné à  voir Belkhodja dans les bois, Khémili et Mahjbi sur les flancs, Nachi et Kammoun dans l’axe défensif Touati, Ben Messaoud, Ben Yahia et Backer comme quatuor médian et Rezgui et Ben Ouannès sur le front de l’attaque. Quant à l’unique réalisation, elle fut l’œuvre du Togolais Backer, un petit chef-d’œuvre, en fait, sous la forme d’une spectaculaire reprise de volée dans l’angle opposé, à la réception d’un judicieux centrage. Pour revenir à la formation alignée en seconde période, elle a plutôt un profil extrêmement offensif.


Il est à noter aussi la montée en puissance du jeune Ben Messaoud qui devrait arracher une place de titulaire, contre le léger retrait de Mgannem et Nçaïbi, qui vivent assez mal la concurrence toute récente des Ben Yahia, Backer et Rezgui. Tant mieux pour l’émulation.


 


L’O.B., c’est déjà dans la tête


Même si le match contre l’O.B., entrant dans le cadre de la 4e journée, survient tout naturellement après la mise à jour du calendrier face à l’ESS à Sousse, il revêt pour les Marsois un intérêt incommensurable, les Béjaois étant un rival direct, toutes visées confondues en championnat. Dans cette optique, les dirigeants ont programmé une mise au vert, juste au retour de Sousse, mercredi prochain, jusqu’au jour du match à livrer face aux Cigognes.


 


Les jeunes, plongés dans... le noir


Rentrée scolaire oblige, les catégories des jeunes seront contraintes d’effectuer après le mois saint de Ramadan, des séances nocturnes. Malheureusement, l’éclairage fait cruellement défaut aux terrains annexes du Chtioui. Une situation qui perdure  depuis un bon bout de temps. A la municipalité, qui, il faut bien l’avouer, fait toujours de son mieux pour traiter tous les dossiers de mise dans les différents  domaines, de remédier à cette lacune. Afin de se mettre au diapason, de la commission des jeunes, à sa tête le président Hichem Manaï, qui vient très méritoirement, d’honorer les honoraires des entraîneurs des jeunes. De bon augure pour  la suite de la saison.


 

Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com