Mohyiddîn Ibn Arabî (17) : «S’il vient à Moi en marchant, Je viens à lui en m’empressant!»





Nous sommes arrivés à la fin de cette petite incursion dans la pensée de Ibn Arabî avec le cinquième des conseils choisis parmi les 300 que le cheikh avait composés puis confiés à son ouvrage monumental «Al-Foutouhat al-Makkiyah». Ce cinquième et dernier conseil que nous avons souhaité commenter avant de reprendre le cours de notre récit peu conventionnel, il est vrai, à l’image de Ibn Arabî qui le consacre à la proximité d’Allah.


Avant de voir comment Ibn Arabî affûte le sens de la proximité du Seigneur jusqu’à l’établir en pilier de la pensée soufie, il ne faut pas oublier que ce principe est aussi ancien que les premiers temps de l’islam. Le fondement de ce statut de vis-à-vis d'Allah a été posé par Lui- même : «Si le serviteur s’approche de Moi d’un empan, Je M’approche de lui d’une coudée. S’il s’approche de Moi d’une coudée, Je M’approche de lui d’une brasse. S’il vient à Moi en marchant, Je viens à lui en M’empressant».


Ibn Arabî le dit de sa manière incomparable : «Allah se décrit Lui-même comme s’approchant de toi quand tu t’approches de Lui en t’accordant un surcroît de proximité de Lui, symbole (de mesure) par symbole (de mesure dans le hadith précité).


La raison en est que tu es créé selon la forme (d'Allah). Or une lieutenance primordiale (awwal khilafa) te concerne, celle de ta lieutenance conforme à ton essence, car tu es Son lieutenant dans la terre de ton corps, et le troupeau que tu gardes se compose de tes membres actifs et de tes facultés externes et internes.


Sa Proximité-même de toi est donc ta proximité de Lui et un accroissement qui se présente comme Il l’a précisé à propos de la coudée, de la brasse et de l’empressement».


Et c’est comme si le cheikh entrait alors dans les propres paroles du Seigneur pour détailler par le menu toute la symbolique qui se trouve derrière les mots de lumière, soutenant que, dans la surenchère divine, l’empan entraîne en conséquence la coudée, la coudée la brasse et à la marche correspond l’empressement.


Dans la première partie (awwal) de chaque séquence, il s’agit de ta proximité de Lui, alors que dans l’autre partie (la dernière) correspondante, il s’agit de Sa Proximité de toi. Ainsi Lui est le Premier (Awwal) et le Dernier (Akhir). Il s’agit alors de la proximité corrélative (al-qurb al-munasaba). Mais la Proximité divine qui concerne l’ensemble des créatures est différente de cette dernière. Allah n’a t-Il pas dit : «Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire».


Ecoutons-le : «Je ne veux pas parler ici de cette dernière proximité mais bien de celle qui est la conséquence de la proximité que le serviteur a avec Allah.


Or le serviteur n’a de proximité avec Allah que par la foi en ce qui provient d'Allah-même, en plus de la foi en Allah et en celui qui transmet (la Révélation) de Sa part».


Voici l’un des hauts standards et l’exigence draconienne qui ont été les siennes durant toute sa vie. Ibn Arabî les  a toujours demandés à ses disciples et ils sont là pour tous ceux qui souhaitent éprouver cette voie.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com