Un nouveau président au S.T. : Le plus dur commence maintenant





Le changement attendu à la tête du ST a eu lieu dans une ambiance détendue.
Mohamed Dérouiche a succédé à Mohamed Acheb. Un nouveau défi est lancé, mais ça ne s’annonce pas aussi facile que ça.


 


Succéder à un homme symbole du ST, tel M. Acheb avec une obligation de mieux faire n’est point un cadeau pour le nouveau patron stadiste. A plusieurs niveaux, un travail en profondeur doit être fait et la prochaine étape va exiger une conjugaison franche et volontaire des efforts car M. Dérouiche s’attaque à un véritable chantier.


De bonnes intentions


Ce qui fait plaisir à voir, c’est cette unanimité qui s’est dégagée de l’AG élective de vendredi dernier. Tout le monde est conscient de la nécessité de ce changement en cette période, tout en reconnaissant les services rendus par le président sortant dont l’aura, le poids et la perspicacité en font un dirigeant que les supporters d’autres équipes envient aux Stadistes. A présent, une page est tournée et le plus difficile commence pour la nouvelle équipe dirigeante avec, en tête, le duo Mohamed Dérouiche-Anouar Haddad. A propos d’équipe, on s’attend à voir tous ceux qui ont boudé le club durant ces derniers mois effectuer leur retour pour contribuer à la relance du ST. Il est encore tôt de juger des véritables intentions de ceux qui se déclarent prêts à s’investir avec le nouveau président, mais l’optimisme est de mise connaissant les qualités et l’influence de ces personnes qui ont beaucoup donné par le passé.


Le ST a besoin d’une profonde restructuration pour passer à un palier supérieur et ça ne s’annonce pas facile du tout. De tout temps, travailler au sein du ST a été difficile et ce sera toujours le cas pour les nouveaux arrivés. M. Dérouiche aura cette lourde tâche à assumer et les défis ne manqueront pas. Pour les véritables Stadistes, la réussite passe par une union sacrée qu’on a souvent omise. La leçon sera-t-elle retenue ?


 


Kamel ZA?EM


_____________________________


 


* Un budget de 1,8 milliard


 


En parcourant le rapport financier du ST, on constate un léger mieux par rapport au mandat précédent puisque le budget a atteint plus de 1,8 milliard de millimes avec un déficit de l’ordre de 100 mille dinars.


Recettes: 1.726.769 D


Dépenses: 1.826.981 D


Déficit: 100.212 D


Toutefois, le ST doit à M. Mohamed Acheb la somme de 341 mille dinars qu’il a avancés il y a plus de dix ans comme suit:


Saison 93-94: 104,9 mille dinars


Saison 94-95: 173,9 mille dinars


Saison 95-96: 62,6 mille dinars.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com