L’Islam aujourd’hui: Intégrisme athée ?





Nous en sommes maintenant arrivés à un point où nous désirons purifier notre corps. Quelques jours seulement nous restent du mois de Ramadan. Notre corps commence à être purifié en fond et en large, pour donner cours à des pensées pures et correctes. Le temps est alors propice à la méditation intérieure, à l’introspection.  Notre rôle d’humains consiste à réfléchir à tout le monde qui existe autour de nous, car le Coran sollicite maintes fois le bon sens, la raison et l’intelligence.  Un état d’esprit qui nous ramène illico à nous soumettre d’une manière volontaire et inconditionnelle à Allah, Le Créateur des cieux et de la terre. On prendra conscience aussi qu’il y a avec notre religion, une autre croyance naissante qui prend de jour en jour, une place dans les colonnes de nos journaux, mais non pas dans nos cœurs ou nos esprits rationnels de musulmans. C’est la croyance des incroyants, qui devient une sorte d’intégrisme athée… Dans ce monde spirituellement vide, être croyant dérange. Alors, on s’acharne surtout «à éduquer cette pauvre masse populaire musulmane» qui se prosterne devant leur Créateur, ou qui accepte l’Omniscience de Dieu ou encore qui prend la parole de notre Créateur, le Coran,  en tant que telle, sans chercher à s’ émanciper de sa loi divine. On nous ressort les clichés fanés sur l’Islam qu’on considère une religion archaïque qui ne peut s’adapter à nos sociétés modernes! 


On comprend ainsi mieux, qu’ils puissent être enclin à envier jalousement la sérénité de certains gens de foi face aux épreuves de la vie.


L’athéisme des uns peut, en effet, générer une transcendance de la foi des autres, une purification. Mais de grâce, qu’il se manifeste à visage découvert, sans le fard usurpé de la science, sans le couvert de l’humaniste affecté, enfin, sans le voile de la logique.


 


Mona BEN GAMRA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com