Corruption dans le monde : L’Irak en tête de liste





 Le Quotidien-Agences


La corruption dans les pays pauvres aux institutions défaillantes est "une catastrophe humanitaire permanente", selon le rapport 2008 de l'ONG Transparency International (TI) présenté hier et qui place en tête de son classement Irak, Somalie, Birmanie et Haïti.


Dans les pays les plus pauvres, la corruption peut être une question de vie ou de mort, par exemple lorsque de l'argent pour des hôpitaux ou de l'eau potable est en jeu", souligne la présidente Huguette Labelle dans un communiqué publié à Berlin.


"La persistance de hauts niveaux de corruption et de pauvreté touchant de nombreux pays dans le monde entier est comparable à une catastrophe humanitaire permanente et ne saurait être tolérée", a-t-elle ajouté.


Depuis 1995, l'ONG publie chaque année un "indice de perception de la corruption" (CPD) classant 180 pays en fonction des analyses d'un groupe international d'hommes d'affaires, d'experts et d'universitaires.


L'indice va de 10 pour un Etat considéré comme "propre" à zéro pour un Etat considéré comme "corrompu".  

TI attire l'attention sur le déclin de certains pays européens qui devraient, selon l'ONG, faire davantage pour éviter que leurs entreprises ne cherchent à corrompre les responsables de pays étrangers, ou ferment les yeux sur la provenance de fonds suspects déposés dans leurs établissements financiers.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com