La Tunisie au salon international du tourisme Top Resa: Opération séduction réussie sur le marché français





La participation tunisienne à la 30e édition du Salon International du tourisme Top Resa, tenue du 16 au 19 septembre courant à Paris, a été marquée par une importante offensive de charme basée sur une offre plus adaptée aux exigences de la clientèle française.


 


Tunis-Le Quotidien


Avec plus de 20.000 visiteurs, quelque 500 journalistes accrédités et 1500 marques exposantes, le salon international du tourisme Top Resa représente encore et toujours un véritable baromètre du marché français. Il offre également aux destinations touristiques une grande opportunité pour améliorer leurs parts de gâteau sur ce marché. Et c’est pour cette raison d’ailleurs que la Tunisie n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Aussi bien l’administration que les professionnels ont déployé de grands efforts en vue de tirer profit d’une conjoncture qui favorise les destinations de proximité et pénalisent, crise financière internationale et surtaxes kérosène obligent, les destinations longs courriers. Le ministre du Tourisme, M. Khélil Laâjimi, a eu un agenda très chargé à l’occasion du salon.


Dès le premier jour de la manifestation, le ministre qui était accompagné de son état-major au complet, a eu des entretiens forts édifiants avec les dirigeants des principaux tours-opérateurs français. Ils s’agit notamment de Jean-Marc Siano, directeur général de Nouvelles Frontières, Denis Wathier, président de Thomas Cook -France, Antoine Cachin, président de voyages FRAM, Hervé Vighier, président de Marmara, Cédric Gobilliard, directeur général de Look Voyages, Alain De Mendonça, directeur général de Promovacances .Ces entretiens ont notamment porté sur les avantages qu’offre la Tunisie en comparaison avec ses concurrents ainsi que sur les efforts de diversification du l’offre touristique. La délégation officielle tunisienne a eu également plusieurs rencontres avec les représentants de la presse spécialisée. A titre d’exemple, M. Laâjimi a eu un Iftar suivi d’une interview avec Pierre AMALOU, directeur de la revue Strategos, qui fait autorité chez les professionnels français du tourisme.


Par ailleurs, 170 professionnels tunisiens ont participé au salon. Cette forte participation s’explique par le souci de donner une meilleure visibilité à l’offre touristique tunisienne. D’autant plus que ce rendez-vous annuel des professionnels du voyage, agents et chefs de comptoirs, responsables et directeurs d’agences, chargés de voyages, constitue une occasion pour établir le bilan de l’été 2008 et se projeter sur les perspectives de l’hiver 2008/2009. Avec une superficie de 150 m2, le stand tunisien a été conçu et construit par la Société «KRUPKA». Outre des pavillons consacrés aux compagnies aériennes et un espace central de contacts, des modules ont été réservés à chaque région touristique. Les exposants tunisiens ont également présenté tous les produits sollicités sur le marché français tels le golf, la thalassothérapie, le Sahara et les produits de l’artisanat.


 


Vers une croissance de 4% en 2008


Classée parmi les premières destinations de vacances des Français cet été, la Tunisie continue sa progression. Selon le booking et les réservations notifiées auprès des tours-opérateurs, le nombre de touristes français en Tunisie doit atteindre 1.400.000 touristes en 2008, soit une progression de 4% par rapport à l’année précédente. Les voyagistes adhérant à l‘association française des Tours-opérateurs (CETO) ont vendu, entre le 1er mai et le 31 août 2008, 326 163 voyages à forfait (+ 17,3 % par rapport à 2007), mettant la Tunisie au premier rang de leur «top 5» des ventes bien devant le Maroc, la Turquie, l'Espagne continentale, Crète et Rhodes.


La destination, valeur sûre du bassin méditerranéen, continue en effet de séduire la clientèle française par sa proximité géographique et culturelle et son offre de plus en plus diversifiée. Elle bénéficie en outre d’un transfert de clientèle du Maroc qui continue à baisser. En effet, la multiplication des compagnies low-cost pénalisent les ventes des voyages à forfait vers cette destination.


Le très bon comportement du marché français s’explique par de nombreux facteurs. La Tunisie détient un bon rapport qualité/prix, le meilleur du bassin méditerranéen. Elle est aussi bien desservie par les compagnies aériennes françaises et tunisiennes. La commercialisation de la destination par les voyagistes français les plus en vue et la politique de communication cohérente et soutenue de l’ONTT sur le marché depuis des années constituent également des atouts indéniables.


 

Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com