Des ONG de droit de l’Homme montent au créneau: Les douanes US lisent et copient les documents personnels des voyageurs





Le Quotidien-Agences


Les agents des douanes américains sont autorisés depuis 2007 à lire et copier les documents personnels des voyageurs qu'ils contrôlent, y compris les citoyens américains, même sans soupçon préalable, ont dénoncé mardi deux associations, sur la base de documents.


Ces documents ont été obtenus légalement en vertu de la loi sur la liberté d'expression par la Fondation des frontières électroniques (EFF) et par la Réunion des droits de l'Asie (ALC), qui ont contraint le gouvernement Bush à les rendre publics, ont-elles expliqué dans un communiqué.


ALC avait en effet reçu "plus de 25 plaintes depuis 2007 de voyageurs américains, essentiellement d'origine musulmane, d'Asie du sud et du Moyen-orient, assurant avoir été interrogés sur leur famille, leurs pratiques religieuses (...) en rentrant aux Etats-Unis après un voyage à l'étranger".


"Les documents montrent que, en 2007, les agents de la police aux douanes et aux frontières ont été autorisés à assouplir les restrictions qui existaient depuis 1986 sur l'examen des documents et papiers des voyageurs", ont-elles expliqué.


Cet examen porte, selon les associations, sur les papiers mais aussi les fichiers informatiques dans les ordinateurs portables, les téléphones mobiles ou d'autres appareils électroniques.


D'une part, les agents des douanes ont été autorisés à "voir et analyser" les papiers personnels des voyageurs sans un soupçon préalable de violation de la loi, ont détaillé les associations. D'autre part, ils n'ont plus été contraints d'opposer une "raison probante" à la copie de ces mêmes documents, ont-elles poursuivi, copie qu'ils ont par ailleurs, selon elles, pu conserver pour "une période de temps raisonnable".


Elles ont rappelé que le Département américain de la Sécurité intérieure avait annoncé sa nouvelle politique aux frontières du pays, en juillet 2008 mais que celle-ci s'appliquait de fait depuis 2007.


"Votre ordinateur portable contient probablement une masse d'informations privées comme des courriels personnels, des relevés de comptes, des documents professionnels confidentiels, le (gouvernement) a donné à ses agents une autorité de plus en plus large pour chercher, copier et conserver ces informations", a regretté Marcia Hofmann, avocate de EFF.

"Maintenant, les agents des douanes peuvent fouiller dans les pensées et les vies de voyageurs ordinaires sur la base d'aucun soupçon", a renchéri Shirin Sinnar, avocate pour ALC.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com