C.A. : Les pendules désormais à l’heure





C’est le crédo des grandes équipes qui peuvent, par moments, céder le pas, sinon plier l’échine avant de se redresser aussi fortes qu’avant après avoir laissé passer l’orage.


Après un début de saison des plus difficiles, les Clubistes ont en effet repris du poil de la bête pour  retrouver punch et sérénité. En tout cas, la dynamisation de victoire qui s’est installée depuis le succès glané aux dépens des Angolais d’InterClube, puis confirmé devant ce même adversaire une semaine plus tard aura été génératrice d’une seconde victoire en déplacement réalisée en l’espace de quatre jours.


Les responsables et les fans du club de Bab Jedid étaient d’autant plus satisfaits et remplis d’aise à l’issue de la rencontre de Monastir, jeudi dernier,  que la manière y était également. Il faut avouer en outre que le rendement de la formation «rouge et blanc» est incontestablement sur une courbe ascendante depuis quelques semaines.


En fait, depuis que le coach Abdelhak Ben Chikha a pu disposer d’un effectif à même de lui permettre d’apporter les correctifs nécessaires et à multiplier les variantes.


Autre motif de satisfaction dans l’entourage du parc Mounir Kebaïli, c’est cette tendance à lancer les jeunes talents dans le bain. Après en effet la confirmation du jeune latéral Bilel El Ifa et la progression lente mais sûre de Nour Hadhria, voilà que le technicien clubiste sort de son chapeau un nouveau nom, celui de Hamza Messaadi titularisé face aux Monastiriens et qui n’a point démérité pour son baptème de feu.


Etait-ce qun message lancé par le staff technique aux habituels titulaires lesquels du moins certains, croyant qu’ils sont immunisés, ont donné ces derniers temps des signes «précurseurs» et évidents de lassitude ? Rien n’est moins sûr, sachant que les places seront très chères désormais.


Voilà en tout état de cause une nouvelle ère pour le CA appelé il est vrai à faire face à un antagonisme farouche, tant sur le plan national, pour préserver un titre chèrement acquis, que sur l’échiquier continental où les Clubistes cherchent à retrouver la place qui sied à leur club après de nombreuses années de disette.


Tout à l’heure à El Menzah, ils vont cependant enchaîner avec un nouveau rendez-vous, aussi important face au néo-promu kasserinois, un duel des plus intéressants dans la mesure où les partenaires de Lassaâd Ouertani seront confrontés à un style  de jeu différend.


L’équipe visiteuse  cherchera en effet à défendre ses chances jusqu’au bout face au champion en titre appelé à imposer son rythme et son propre jeu.


Ce sera, à n’en pas douter, la rencontre-piège par excellence surtout au cas où les Clubistes se laissent aller pour tomber dans la facilité. Gare donc à la suffisance !


Quant à la formation à aligner, Abdelhak Ben Chikha n’aura dorénavant aucun souci à se faire, dans ce sens qu’il dispose désormais d’un effectif pléthorique où il pourra y puiser à satiété...


 

Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com