Energie solaire: Hausse de 25% des habitations «photovoltaïques» !





Selon les derniers chiffres (fin août 2008), le nombre d’habitations qui sont devenues productrices d’eau chaude sanitaire en installant un chauffe-eau solaire a augmenté d’un gros 25%, signant ainsi le fait irréfutable que les Tunisiens sont de plus en plus sensibles aux questions de maîtrise d’énergie.


 


Tunis-Le Quotidien


Le pétrole est cher ? Les réserves en hydrocarbures de la planète se tarissent ? Il n’y a pas de quoi s’en préoccuper outre mesure car, là, à profusion et ne coûtant pas le moindre millime, se trouve une source quasi illimitée d’énergie : le soleil.


Même si la recherche dans le monde n’est pas encore parvenue à rendre l’énergie solaire vraiment concurrente à l’énergie classique, beaucoup de domaines donnent déjà d’excellents résultats avec les technologies disponibles aujourd’hui. Et c’est la direction choisie par la Tunisie pour diversifier ses sources, et ce, par l'utilisation rationnelle de l'énergie, la promotion des énergies renouvelables et la substitution de l'énergie


Dans le domaine de l’énergie solaire, c’est la mission de l’Agence nationale pour la maîtrise de l'énergie (ANME) de mettre en œuvre la politique de l’État dans deux domaines : la production d’eau chaude sanitaire et la production d'électricité au moyen de systèmes photovoltaïques ; là où les derniers chiffres montrent sans conteste un grand succès. Selon ces chiffres, le nombre d’habitations qui sont devenues productrices d’eau chaude sanitaire en installant un chauffe-eau solaire a augmenté d’un gros 25%, signant ainsi le fait irréfutable que les Tunisiens sont de plus en plus sensibles aux questions de maîtrise d’énergie. Le nombre de ces habitations est ainsi passé de 4832 en août 2007 à 6031 en août 2008.


D’ailleurs, ce ne sont pas les seuls succès du programme de promotion de l’énergie solaire dans le secteur de l’habitat. De fait, jusqu’à août 2008 les réalisations en superficie dépassent carrément de 53% celles de la même période en l’année dernière (38583 m2 réalisés en 2007 contre 59111 m2 en 2008).


Coté entreprises partenaires, l’ANME a procédé à l’accréditation de 24 fournisseurs jusqu’à août 2008, avec une moyenne d’un fournisseur par gouvernorat mais il faut évidemment comprendre que certaines régions sont beaucoup plus peuplées et nécessitent donc plus de fournisseurs. Cependant, du coté de l’installation, le nombre des entreprises est évidemment nettement plus élevé pour permettre une disponibilité immédiate partout sur le territoire. L’ANME a accrédité de la sorte 704 entreprises d’installation jusqu’à août 2008.


Autant dire que le programme quadriennal 2008-2011 pour la maîtrise d’énergie poursuit allègrement son chemin. Particulièrement dans le chapitre du chauffe-eau solaire pour le secteur du bâtiment, le programme permettra d’installer 480 000 m2 sur sa période de quatre années pour atteindre une capacité installée à fin 2011 de  740 000 m2. Cette somme est ventilée en deux axes ; le secteur du résidentiel et des petits métiers qui auront la part du lion avec 390000 m2 et les secteurs tertiaire et industriel auxquels on consacrera 90000 m2.


Une montée quasi en flèche qui débuta en 2004 avec seulement 123000 m2 puis qui passa du simple au double en 2007 avec 242000 m2 et qui montera en apothéose en 2011 avec les 740000 m2.


 


Manoubi AKROUT

manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com