TIC : Une part de 10% dans le PIB au cours des 8 premiers mois 2008





Les résultats, enregistrés dans le secteur de TIC durant les 8 premiers mois de l’année 2008, ont fait ressortir le renforcement de la part des TIC dans le PIB pour atteindre près de 10% contre 9% en 2007. Il se dégage aussi une croissance rapide ayant touché toutes les branches d’activités aussi bien au niveau des entreprises qu’à l’échelle du grand public.


 


Parmi les principaux indicateurs quantitatifs enregistrés durant les premiers mois de l’année 2008, on cite notamment l’expansion soutenue des abonnés aux réseaux de la téléphonie mobile qui a connu une évolution remarquable ; il a atteint 8 millions 375 mille abonnés (8 375 000) à la fin du mois d’août 2008 contre 7 millions 424 mille abonnés (7 424 000) pour la même période de l’année 2007, soit une augmentation d’un million d’abonnés additionnels en l’espace d’une année. La densité téléphonique se situe de près de 81 abonnés pour 100 habitants soit un niveau parmi les taux les plus élevés en Afrique.


La qualité de service de la téléphonie mobile a enregistré quant à elle une nette amélioration part rapport à la même période de l’année écoulée à la faveur de programme d’actions entrepris. La congestion se situe à 1.8% environ contre 16% une année auparavant.


Une grande dynamique du paysage de l’Internet


S’agissant de l’Internet, le nombre des utilisateurs Internet en Tunisie ne cesse d'augmenter pour atteindre 2,3 millions à fin août 2008, contre 1,6 millions pour la même période de 2007, soit une progression de 39%.


En particulier, le nombre des abonnés ADSL a atteint 166 mille en août 2008, contre seulement 83 mille à la même période en 2007.


La structure des abonnés haut débit a connu une évolution remarquable. Le nombre des abonnés ayant un débit supérieur à 512 kb/s touche le seuil de 39,6%, contre seulement 12,2% durant la même période de l'année dernière. Plus précisément, les abonnés connectés à un débit supérieur à 1 Mb/s totalisent 26 000 abonnés, contre 5 150 abonnés durant la même période de l'année dernière.


L’offre de services Wimax a permis en 2008 à plus de 700 entreprises d’utiliser l’Internet haut débit. Les abonnés au réseau de transmission de données par satellite VSat a atteint 420 sociétés notamment parmi les entreprises exportatrices de logiciels et des systèmes informatiques et des centres d’appels.


Corollaire, la capacité de connexion de la bande passante au réseau international d’Internet a été renforcée pour accompagner la grande dynamique de l’utilisation de l’Internet dans notre pays.


En effet, la capacité de connexion de notre pays au réseau international d’Internet a été doublée en 2008 pour atteindre 5,1 Gbit/s contre 2,4 Gbit/s pendant la même période de l’année écoulée.


Le rythme de création des sites web s’est nettement accéléré dans notre pays et il a connu une évolution de l’ordre de 17% durant les 8 premiers mois de 2008; en effet, le nombre de sites est passé de 5 409 à fin août 2007 à 6 323 pour la même période de 2008.


Evolution du parc de PC


Le parc informatique en Tunisie a connu une progression pour atteindre 810 000 unités à la fin du premier semestre 2008, contre 767 500 à la fin de l'année 2007 et seulement 635 000 à la fin 2006 soit une évolution de 27,5% durant 20 mois.


Pour accompagner la grande dynamique de l’économie immatérielle, nécessitant le développement de la sécurité des réseaux et de plateforme électroniques à l’échelle des entreprise, l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique a vu son activité se renforcer en matière d’agrément d’auditeurs informatiques dont leur nombre a évolué de 55% pour atteindre 160 auditeurs à fin août 2008, contre seulement 103 en 2007. L’année 2008 a été aussi caractérisée par le lancement pour la première fois de l’agrément des entreprises privées dans le domaine de la sécurité et de l’audit des systèmes informatiques, et ce, dans le but d’assister les différents secteurs dont les activités se basent sur les réseaux et les applications informatiques. Il s’agit d’un domaine prometteur se caractérisant par un riche contenu en matière d’investissement et de création de projets.


C’est aussi le cas de la certification électronique qui a observé au cours de cette année une évolution remarquable pour accompagner le développement des services électroniques à distance destinés aux citoyens et aux entreprises. Le nombre des certificats de signature électronique a doublé pour atteindre 2 575 certificats contre 1 194 certificats seulement durant la même période en 2007.


Un cadre juridique et réglementaire approprié


L’année 2008 a vu la parution d’un grand nombre de textes juridiques et réglementaires visant à consolider le climat d’investissement dans notre pays et l’accélération du rythme de création de projets. Dans ce cadre, l’amendement du code des télécommunications a permis d’améliorer le climat de la concurrence, le déploiement des réseaux et le développement des services.


Cette année a été marquée par la mise en œuvre de la décision présidentielle visant la modernisation et la diversification des services à travers notamment la voix sur IP (VoIP). Le cadre technique et réglementaire y afférent a été publié en date du 21 Juillet 2008 ayant pour effet de contribuer à la réduction des coûts des services de télécoms, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, la promotion des investissements étrangers et le développement des infrastructures des télécommunications.


L’environnement des affaires a été enrichi aussi par la publication d’un cadre ayant introduit des simplifications des procédures d’importation d’équipements et de systèmes électroniques.


Forte contribution au développement de l’économie numérique


Des efforts ont été consentis en vue de promouvoir davantage l’investissement et la création de l’emploi au niveau des activités liées au secteur des Technologies de l’Information et de la Communication.


La Tunisie a misé, dans cette optique, sur les opportunités offertes par l'économie du savoir pour la promotion de l'investissement, de l'emploi et de l'exportation à travers le développement d'un réseau de cyberparcs dans toutes les régions dont 7 centres sont en exploitation dans les régions du Kef, Siliana, Monastir, Kasserine, Gafsa, Kairouan et Hammam-Sousse. Les travaux de construction des cyberparcs dans les régions de Sidi Bouzid, Béja, Jendouba, Kébili, Tataouine, Medenine, Zaghouan et Tozeur connaissent un avancement accéléré.


Par ailleurs, l’année 2008 a été marquée par le lancement du programme de connexion de 54 zones industrielles et des zones de services administratifs et économiques devant permettre à environ 1 600 entreprises à se connecter aux réseaux de télécommunications modernes en fibres optiques et de bénéficier ainsi, selon leurs besoins, du haut débit qui peut aller de 2 Mbit/s jusqu’à 1 Gbit/s. Ce projet a franchi une importante étape dans sa mise en exécution. Son achèvement est prévu vers la fin de l’année courante.


L’attrait du site tunisien pour l’implantation des entreprises étrangères exerçant dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication se développe rapidement. A titre d’exemple, le nombre des centres d’appels a connu une évolution remarquable et plus particulièrement les centres destinés aux marchés extérieurs. En effet, le nombre de ces centres a évolué de 46%, le volume d’emploi a progressé de 51%. Le nombre des centres d’appels a atteint 185 centres à fin août 2008 offrant ainsi environ 16 000 postes d’emplois surtout pour les titulaires des diplômes universitaires, contre 127 centres et 10 600 postes d’emplois durant la même période de l’année précédente.


Le Pôle El Ghazala des Technologies de la Communication a vu pour sa part son activité s’accélérer en abritant 12 nouvelles entreprises, permettant de porter le nombre total des sociétés TIC privées implantées au Pôle à 64 entreprises offrant près de 1 430 emplois pour les ingénieurs et cadres.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com