Hôtellerie: Les chaînes internationales se renforcent en Tunisie





Les grandes enseignes internationales de l’hôtellerie continuent à renforcer leur présence en Tunisie en investissant des sommes importantes dans la construction de nouvelles unités de luxe.


Un signe qui ne trompe pas sur le regain de dynamisme pour une destination moyen courrier qui offre le meilleur rapport qualité-prix dans le bassin méditerranéen à des touristes devenus très regardants sur les dépenses en raison d’une conjoncture internationale plutôt maussade.


 


Tunis-Le quotidien


L’intérêt des chaînes hôtelières internationales pour la Tunisie ne faiblit pas en dépit d’une conjoncture internationale qui plombe, un peu partout dans le monde, les investissements dans le tourisme et l’industrie des loisirs. Preuve en est : l’infrastructure hôtelière de la ville de Bizerte va bientôt s’enrichir par une nouvelle unité de type cinq étoiles qui portera l’enseigne de la chaîne Concorde.


Les travaux de construction de la nouvelle unité de luxe, qui doivent être lancés incessamment, seront pilotés par des architectes parisiens mobilisés par la chaîne française.


L’hôtel doit avoir une capacité de pas moins de 600 lits dans une étape initiale. Mais son point fort sera sans doute un centre de thalassothérapie répondant aux plus hautes normes de qualité qui arborera la prestigieuse enseigne Guerlain.


De son côté, RIU Hotels & Resorts a annoncé récemment l’ouverture de deux nouveaux hôtels en Tunisie et la rénovation complète d’une troisième unité en Tunisie d’ici 2009.


Le premier hôtel en construction sera baptisé Club Hotel RIU Marco Polo, selon un communiqué en anglais publié sur le site web de la chaîne. Cet hôtel situé à Hammamet sera classé quatre étoiles. Il ouvrira ses portes en avril 2009 et comptera 460 chambres. Le deuxième hôtel portera le nom de RIU Palace Hammamet Marhaba. Il sera classé cinq étoiles et comprendra 170 chambres et 200 bungalows ainsi qu’une grande salle de conférences et un centre de thalassothérapie ultra-moderne.


D’autre part, la chaîne, qui mise beaucoup sur la destination Tunisie, compte rénover complètement le Riu Imperial Marhaba au Port El Kantaoui à Sousse. D’une capacité de 272 chambres, cet hôtel comprendra, lui aussi, un centre de thalassothérapie.


Présente en Tunisie depuis 1999, la chaîne hôtelière RIU Hotels & Resorts dispose actuellement de sept hôtels d’une capacité globale totale de 1991 chambres en Tunisie.


Fondée en 1953, la chaîne gère actuellement plus de 100 hôtels accueillant quelque 2,7 millions de visiteurs par an dans 16 pays.


Laaico tisse sa toile


Par ailleurs, la compagnie institutionnelle Libyan Arab African Investment (Laaico) vient de finaliser l'acquisition de deux nouvelles unités touristiques tunisiennes, à savoir le Karthago Hammamet (5 étoiles), et le Karthago Djerba (4 étoiles).


Karthago Hammamet, situé en plein cœur de la station touristique Yasmine Hammamet, comprend une galerie commerciale, une patinoire et l'hôtel doté de 300 chambres, 12 suites et 4 appartements.


Quant à Karthago Djerba, l'un des fleurons de l'île aux Lotophages, il compte 439 chambres et 5 suites. Après avoir acquis en octobre dernier l'Abou Nawas Tunis (313 chambres et plusieurs suites), la capacité totale de Laaico est ainsi portée, en moins d'un an, à plus de 2146 lits en hôtels de ville et balnéaires de 4 étoiles implantés dans des sites stratégiques.


La chaîne d’hôtels Warwick est, à son tour, devenue récemment un partenaire de l’Hôtel cinq étoiles Alhambra située à Hammamet Sud. La signature du contrat d’affiliation par Richard Chiu, Président de la chaîne et Taieb Zahar, Directeur d’Alhambra, a eu lieu fin juin à l’Hôtel The Residence-Gammarth en présence de représentants de la presse tunisienne. L’opération représente « un choix très réfléchi et judicieux» selon Richard Chiu qui a notamment vanté une situation géographique très intéressante et une grande capacité d’ouverture de la Tunisie sur les autres pays.


Les deux parties concernées comptent travailler sur le repositionnement de l’hôtel Alhambra, dans le sens de l’internationalisation. Elles projettent aussi d’attirer vers la Tunisie plus de clientèle haut de gamme. Depuis le lancement de son programme d’affiliation en 1994, la chaîne Warwick regroupe, en dehors de ses 16 hôtels en propriété ou en contrat à long terme, 26 hôtels indépendants affiliés notamment en France, en Espagne et aux Etats–Unis.


A travers son programme d’affiliation, la chaîne propose sa renommée, ses services de réservations et son réseau de vente international aux hôtels indépendants de 4 et 5 étoiles.


Regain de vitalité


Cet intérêt croissant pour la Tunisie témoigne de l’embellie de l’industrie touristique locale après plusieurs années de vaches maigres. La destination devrait en effet terminer l’année en cours par une augmentation de 5% en termes d’entrées et de 8% en termes de recettes, selon les prévisions du ministère du Tourisme. Une embellie due essentiellement au bon rapport qualité-prix offert aux touristes étrangers devenus —hausse des prix du kérosène et craintes de la conjoncture économique internationale, marquée par l’envolée des cours des matières premières et l’effondrement du système financier américain obligent— de plus en plus regardants sur les dépenses liées aux loisirs.


 

Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com