Une dizaine de morts dans l’effondrement d’un immeuble à Alexandrie: L’Egypte gise sous les catastrophes





Au moins onze personnes ont été tuées et dix autres blessées dans l'effondrement hier d'un vieil immeuble d'Alexandrie (nord), a indiqué un responsable des services de sécurité..


 


Le Quotidien-Agences


«Onze personnes ont été tuées et dix autres ont été blessées aux petites heures du matin dans l'effondrement d'un immeuble à Alexandrie où habitaient environ 35 personnes", a précisé ce responsable.


Un précédent bilan fourni par l'agence officielle Mena faisait état de sept victimes.


"Sept corps ont été retrouvés sous les décombres de l'immeuble effondré parmi lesquels le cadavre d'une femme tenant son bébé dans les bras", avait indiqué l'agence citant des membres de la défense civile.


Selon l'agence, le directeur de la sécurité d'Alexandrie avait été prévenu du possible effondrement de ce vieil immeuble de trois étages.


Le député Saleh Sobhi, membre des Frères Musulmans, principal groupe d'opposition en Egypte, a accusé les autorités municipales d'être responsables de l'accident.


"On savait que l'immeuble avait besoin d'être rénové", a-t-il déclaré à un photographe alors qu'il se trouvait sur les lieux de la catastrophe.


Les blessés ont été transportés à l'hôpital universitaire la ville. Les équipes de secours poursuivaient leur travail pour retrouver les victimes se trouvant encore sous les décombres, a précisé l'agence.


En juillet cinq personnes, dont deux enfants, ont été tuées dans l'effondrement d'un immeuble de trois étages à Mansoura, dans le delta du Nil.


En décembre 2007, 35 personnes avaient trouvé la mort quand un immeuble de


12 étages s'était écroulé à Alexandrie (nord). En 2005, toujours à Alexandrie, 19 personnes, dont deux enfants, avaient été tuées dans l'effondrement d'un bâtiment de six étages. Trois étages de l'immeuble avaient été ajoutés illégalement au bâtiment d'origine.


Les effondrements de bâtiments sont fréquents en Egypte en raison du non respect des normes de construction, notamment des étages supplémentaires construits sans permis.

Les sanctions contre les sociétés de construction en infraction avec la législation avaient été renforcées en 1996 peu après l'effondrement d'un immeuble dans le quartier résidentiel d'Héliopolis, au Caire, qui avait fait 64 morts.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com