Karim Hagui: «Un match tout de même important»





* Ça a l’air d’aller bien à Leverkusen. Est-ce à dire que vous comptez y rester ou la tentation d’aller dans un plus grand club vous effleure l’esprit?


Pour le moment, je joue au sein de l’un des plus grands clubs de la Bundesliga et je n’ai pas à m’en plaindre. Les dirigeants sont contents de mon rendement, et ils tiennent à moi pour y jouer pour d’autres saisons. Je n’ai pas de soucis à me faire et je ne suis pas hanté par l’idée de changer d’air coûte que coûte. Toutefois, si une belle offre d’un autre grand club européen me parvient, j’y réfléchirai à coup sûr, car tout joueur professionnel ambitieux rêve de jouer pour une grande équipe habituée aux titres nationaux et européens. Il est encore tôt pour en parler et tout demeure possible.


 


* A quels niveaux pensez-vous avoir progressé depuis votre transfert  à Leverkusen?


Pratiquement à tous les niveaux puisqu’il s’agit de la haute compétition. En Allemagne, tout a changé pour moi avec un nouvel état d’esprit à acquérir et un comportement très professionnel à avoir. Là-bas, il n’y a que le travail qui paie et le joueur n’a de souci que de progresser et de viser toujours plus haut. En Tunisie, lorsqu’on atteint un certain niveau, on a tendance à stagner alors qu’en Europe on se remet toujours en question et on continue à apprendre avec le même sérieux pour aller de l’avant.


 


* En votre qualité de capitaine du onze national, qu’est-ce qui a changé, à votre avis, depuis l’arrivée de Coelho ?


Le nouveau coach est un véritable professionnel, tout comme Lemerre qui nous a beaucoup appris. Coelho n'est pas à présenter et les responsables fédéraux ont fait le bon choix en l’engageant. C’est quelqu’un qui connaît le monde du football sur les bouts des doigts et c’est surtout un gagneur et un partisan du football mobile et offensif. Ces qualités vont nous être très utiles pour progresser et atteindre nos principaux objectifs.


 


* Comment allez-vous aborder ce match face aux Seychelles que le public considère facile et sans intérêt particulier?


Je ne partage pas cet avis, car il s’agit d’un match des éliminatoires comme les autres et il faut l’aborder avec le sérieux requis. Nous sommes dans l’obligation de gagner avec un écart important, car la première place du groupe est encore en jeu et le Burkina Faso ne sera pas totalement à l’abri au Burundi. De même, cette rencontre servira à huiler davantage les automatismes d’autant que l’effectif compte de jeunes talents qui viennent d’intégrer la sélection et qui auront l’occasion de montrer ce dont ils sont capables.


En Allemagne, vous êtes sûrement en contact avec Chermiti et Chikhaoui qui joue en


 


* Suisse et pourrait débarquer dans une équipe de la Bundesliga. Avez-vous de leurs nouvelles?


Effectivement je suis en contact avec mes deux anciens coéquipiers à l’Etoile et je peux vous dire que Chermiti a repris les entraînements et sera opérationnel dans trois semaines environ. Quant à Chikhaoui, il a récupéré de sa blessure et il est en pourparlers avec ses dirigeants pour partir vers un autre club ou, le cas échéant, terminer la saison en Suisse et reporter son transfert. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne tardera pas à reprendre la compétition.


 

Propos recueillis par Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com