C.A.: Des soucis, mais on garde espoir !





On grince des dents, certes, on lance également quelques propos ou autres jérémiades, question peut-être de se défouler, mais on garde son calme et surtout l’espoir, dans l’entourage immédiat et très proche du Parc Mounir Kebaïli, fief du C.A.


 


On œuvre en effet pour l’union sacrée ces derniers jours, d’autant qu’une échéance des plus importantes pointe à l’horizon avec ce rendez-vous continental à Sfax prévu dans dix jours.


Le sujet le plus brûlant abordé par tous demeure cependant l’indisponibilité de Youssef Mouihbi contraint de passer incessamment sur le billard et manquer ainsi terriblement à cette formation rouge et blanc appelée dans un premier temps à aller défier les Sfaxiens dans leur antre, sachant que le passage en finale passe inéluctablement par une victoire dans la capitale du Sud.


Certes, cette indisponibilité de Youssef Mouihbi, ajoutée aux absences de Wissem Ben Yahia et Alexis Mendemo , tous deux suspendus, ne peuvent que contrarier le staff technique, ce staff technique qui n’a jamais pu disposer de tout l’effectif qualifié pour cette compétition continentale, d’où les difficultés rencontrées depuis le démarrage des éliminatoires de la Coupe africaine, que ce soit en Ligue des champions ou en Coupe de la CAF.


Pourtant, ces difficultés n’ont pas empêché les Clubistes de poursuivre leur chemin et frapper à l’heure qu’il est à la porte de la finale de la Coupe de la CAF. Plus qu’un pas effectivement à effectuer, celui du 19 du mois courant à Sfax.


Aussi, la préparation se poursuit régulièrement sur un rythme soutenu avec un intérêt particulier pour le secteur offensif, sachant que les protégés de Abdelhak Ben Chikha seront dans l’obligation de marquer des buts pour espérer terminer en tête de leur groupe.


Pour mieux se situer ils disputeront demain une rencontre amicale face à Al Ahly du Qatar, entraîné cette année par Mrad Mahjoub et qui effectue ces derniers jours un stage dans nos contrées. Cette confrontation qui se déroulera au Parc Mounir Kebaïli à partir de 16h00, permettra certainement au coach clubiste de jauger des dispositions actuelles de ses attaquants, essentiellement Junior Ozagi et Aymen Rehifi, le premier étant par trop irrégulier, alors que le second n’arrive pas à s’imposer, encore moins à justifier les sacrifices consentis pour sa venue au parc. En tout cas, du pain sur la planche pour Abdelhak Ben Chikha et ses collaborateurs.


Sur un autre plan, on commence d’ores et déjà à parler recrutement, dans la mesure où la formation de Bab Jedid aura besoin de renforcer ses rangs, non seulement pour pallier l’absence prolongée de Youssef Mouihbi, mais également pour remédier à certaines insuffisances, d’autant que l’équipe évolue depuis quelque temps sans un excentré gauche de métier, bien que le jeune Bilel El Ifa se soit acquitté merveilleusement de sa tâche sur ce plan.


On parle dans ce sens de pourparlers bien avancés avec un attaquant africain et un défenseur local. En attendant, Ben Chikha ne cessera de se faire des soucis, du moins d’ici la fin de cette campagne africaine.


 


Mansour AMARA


________________________


 


* Mouibhi sera soigné à Lyon: Hamadi Bousbii s’en chargera


Malgré la grave blessure dont il a été victime face à Haras El Houdoud, Youssef Mouihbi garde le moral bien que son indisponibilité et son absence des terrains s’annoncent assez longue.


D’ailleurs, le playmaker clubiste prendra dans une dizaine de jours la route vers l’Hexagone, à Lyon précisément, pour passer sur le billard et subir une intervention chirurgicale.


C’est à l’initiative de Hamadi Bousbii que l’international clubiste ira en France. Le père spirituel du CA se chargera des tous les frais de soins et de séjour de Mouihbi, lequel sera accompagné, à l’occasion, par sa mère et son frère.


La famille Mouihbi aura par ailleurs à sa disposition un véhicule pour les différents déplacements à effectuer.


 

M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com