Tunisie – Seychelles (5 – 0): Promenade de santé





Y avait pas photo hier à Radès. Les Aigles de Carthage, appliqués et concentrés, ont fait cavalier seul pour signer une large victoire qui reste à relativiser.


 


Face à des Seychellois limités sur plus d’un plan, la bande à Cuelho n’a pas eu de la peine à imposer son jeu et son rythme. La première mi-temps a été une sorte d’attaque contre défense. Abstraction faite de valeur de l’adversaire, l’application et le désir de bien faire des camarades de Hagui faisaient plaisir à voir. Le  4 - 2 - 3 -1 préconisé par le Portugais a donné vite ses fruits. Dès la (5’) le jeune Essifi ouvrait la marque de la tête suite à un service de Ben Khalfallah. Après le retage de Jomaâ (8’) c’était au tour de Mikari de doubler la marque à (18’) d’un tir des seize mètres suite à un coup franc de Belaïd. Ce dernier allait servir sur corner Ben Frej à la (20’) pour un troisième but de la tête et avant la pause, sur un contre, Jomaâ servait Ben Khalfallah qui n’eut aucune peine à pousser le cuir dans les filets (4 - 0). Un score qui reflète bien la supériorité des Tunisiens dans une mi-temps à sens unique et où les quatre buteurs étaient à leur première réalisation. Après les citrons, la musique n’a point changé. L’ascendant tunisien était toujours de mise. A la (51’) Jomaâ rate une nouvelle opportunité devant le gardien Sofa avant de tirer sur le poteau à la (57’). Les visiteurs, de leur côté, se sont contentés de quelques contres sporadiques  sans danger pour Mathlouthi. Le cinquième but sera à l’actif du jeune Essifi de la tête à la (68’). A cinq à zéro et à un quart d’heure de la fin, après la sortie du très bon Ben Khalfallah et du buteur Essifi, le rythme a légèrement baissé question de se ménager quelque peu avant le match de mardi face à la France.


En somme, ce fut l’occasion de voir des automatismes en nette amélioration, un très bon Ben Khalfallah, un joueur prometteur tel que Essifi et la... malchance et la maladresse de Jomaâ.


Formation de la Tunisie:


Mathlouthi, Frej, Mikari, Hagui, Ghzel, Ragued, Yahia (Darragi 81’), Belaïd, Ben Khallfah (Ben Saâda 61’), Jomaâ, Essifi (Mosrati 69’).


 

Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com