El Mourouj: La chasse aux journalistes





Tunis - Le Quotidien


Le hasard a fait en sorte qu’en un laps de temps très court (une nuit), trois journalistes ont fait l’objet d’une série d’agressions, dont les auteurs ne sont autres que de vulgaires malfaiteurs sans aucun scrupule.


En effet, en descendant du bus desservant la localité d’El Mourouj notre premier confrère journaliste en ligne, s’est fait attaquer par deux gaillards qui ne lui ont laissé aucune chance pour se défendre.


L’équilibre de forces était de loin en leur faveur, les deux malfrats s’en étaient pris gratuitement à la victime en la rouant de coups, à telle enseigne qu’elle perdit connaissance.


Entre-temps, les deux braqueurs s’étaient emparés de son téléphone portable et de la somme de cent dinars.


Pas loin de l’endroit où s’est produit ce premier braquage, un autre confrère qui traversait la chaussée a failli être fauché par une voiture, roulant à une grande vitesse en pleine agglomération. C’est alors qu’il fit signe au chauffard pour qu’il ralentisse et respecte le code de la route.


On ne sait, alors, qu’elle mouche a piqué le conducteur qui s’est garé brusquement sur le bas côté avant de quitter le véhicule et venir donner une véritable raclée à notre confrère qui a perdu trois dents. La victime s’en sortira, en plus, avec une grave blessure au niveau du visage ayant nécessité plusieurs points de suture.


Et comme si ces deux agressions n’étaient pas suffisantes, un troisième journalisite a été attaqué, alors qu’il payait des courses à l’intérieur d’une épicerie.


L’agresseur lui a arraché d’entre les mains un billet de trente dinars avant de prendre la fuite.


 

H. Missaoui


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com