Vacarme nocturne





Décidément, il ne faut pas espérer fermer l’œil quand le commerce fait florès au milieu des immeubles d’habitation comme c’est le cas du côté de la cité Ennasr. D’une part, le gérant du café s’entoure de toutes les garanties, notamment une troupe orientale, pour arrondir la fin du mois de Ramadan. Et d’autre part, ses employés persistent et signent cette œuvre de dérangement. A partir de 3h00, ils s’amusent entre eux avec les incontournables grossièretés et l’insupportable bruit de «déménagement» quotidien des tables et des chaises. Sans compter les fous-rires des clientes, jusqu’à l’aube...


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com