Négociations sociales : Vers des augmentations salariales de 5% pour les fonctionnaires





Tunis-Le Quotidien


Les syndicats et les représentants du gouvernement devraient conclure d’ici la in du mois courant l’accord relatif aux augmentations salariales dont bénéficieront quelque 400.000 fonctionnaires au cours des trois prochaines années. Ces augmentations se situeraient, selon le groupement de la fonction publique relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), autour de 5%.


Les points de vue se sont, selon les mêmes sources, rapprochés entre les deux partenaires sociaux lors d’une réunion tenue samedi dernier. Au début des négociations, en juillet dernier, les représentants du gouvernement avaient proposé une augmentation salariale de 3%. Un taux jugé «insuffisant» par les syndicats. Ces derniers avaient proposé un taux de 8,5%, évoquant notamment la détérioration du pouvoir d’achat en raison d’une inflation supérieure à 5% depuis le début de l’année en cours.


Après des réunions marathons, le gouvernement a accepté de réviser à la hausse le taux qu’il avait proposé. De leur côté, les syndicats ont montré davantage de souplesse, se déclarant favorables à une augmentation de 5%.


Dans le secteur privé, les représentants du patronat ne paraissent pas pressés pour achever l’actuel round des négociations salariales. Après plus six mois de débats, les négociations piétinent encore. Fait nouveau: les syndicats ne se sont pas montrés prompts à appeler à des grèves pour contester le blocage comme ce fut le cas lors des précédents rounds du dialogue social. Ceci dénote, selon les observateurs de la vie économique et sociale, une certaine prise de conscience quant à l’extrême délicatesse de la conjoncture économique internationale de la part des syndicalistes. Concrètement, les négociations ont été jusqu’ici focalisées sur des dossiers d’ordre réglementaire dans le secteur privé. « L’intérêt s’est essentiellement porté sur la protection du responsable syndical au sein de l’entreprise et la préservation des acquis en matière de législation relative au travail (modes de recrutement, contrats de travail, titularisation)», précise Belgacem Ayari, secrétaire général adjoint de l’UGTT chargé du secteur privé. Et de renchérir : « Certaines commissions sectorielles sont toutefois sur le point de conclure plusieurs accords portant sur la majoration de salaires dans plusieurs secteurs comme la presse écrite, le tourisme et les industries chimiques ».


La majorité des accords relatifs aux différents secteurs d’activité économique régis par 52 conventions sectorielles mises en place depuis le début des années 80 devraient être, selon le responsable syndical, signés d’ici la mi-novembre au plus tard.


 

W.K


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com