Ammar Jmal : «Se rassurer dès le début»





* De par son enjeu important, le match vous impressionne-t-il outre mesure ?


Je dirai, plutôt, que c’est l’occasion que nous attendions pour confirmer que l’ESS devra occuper la place qu’elle mérite dans l’échiquier africain. Un tel objectif ne peut que nous transcender pour traduire, dans les faits, ce constat engendré par notre prestation à Kumassi, dans les conditions que tout le monde connaît. Maintenant que nous sommes à deux doigts de la finale, nous comptons nous atteler à cette chance qu’il ne faut pas gâcher.


 


* Votre adversaire ne vous entendra pas, sûrement, de la même oreille ?


Il est vrai que les Algériens ont balayé un grand de cette poule pour occuper la première loge à l’issue de la dernière journée. Il est vrai, également qu’ils ont beaucoup progressé par rapport à la saison précédente. Mais, notre défaite à Tizi Ouzou, en match aller, ne peut être, en aucun cas, citée en référence. Elle nous mobilise au plus haut point pour prendre notre revanche.


 


* Quel compartiment sera le plus déterminant pour s’assurer la victoire ?


En langage d’esprit d’équipe, les 3 secteurs devront fonctionner en parfaite harmonie. Ce sera celui de l’entrejeu qui nous occupera le plus pour assurer la liaison avec les avant-postes, et l’arrière garde. La défaillance de Sacko sera comblée par Nafkha, et Mida qui évolueront en pivot. L’inspiration, chez notre tandem d’attaque, devra se manifester dès le premier quart d’heure pour continuer à jouer avec un esprit plus dégagé de toute pression psychologique.


 


* L’avantage du terrain aura-t-il l’effet escompté ?


Notre public, qui sera au rendez-vous, sera, lui, aussi, concerné par cet événement mobilisateur, surtout, les supporters qui nous ont accompagné pour la première manche en terre algérienne. L’apport du terrain est non moins déterminant, dans la mesure où nous évoluerons à l’intérieur de nos bases, donc, plus sereins, et mieux engagés pour la bataille. Tout compte fait, et, en dépit de la valeur de notre adversaire que nous tenons en considération, rien n’a été laissé au hasard, en vue de nous imposer, et de démontrer que la période transitoire vécue par l’ESS, en début de saison, n’est plus d’actualité.


 

Sami Mansour


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com