C.S.H.L. – S.T. (0-2): Réalisme stadiste





Les Hammam-Lifois n’ont à s’en prendre qu’à eux-mêmes. Ils ont su développer un volume de jeu supérieur à leurs vis-à-vis stadistes, surtout en première mi-temps, au cours de laquelle ils ont raté plusieurs occasions.


 


Dans ce contexte, on ne comprend toujours pas la non-titularisation d’entrée de Saber Khlifa aux côtés de Ghariani, laissé seul à la pointe de l’attaque.


La prestation de l’arbitre Mohamed Saïd Kordi, assez honnête dans l’ensemble, a été entachée par une erreur, lorsqu'il a omis de siffler un penalty flagrant en faveur des Hammam-Lifois en 1ère mi-temps au beau milieu de leur forcing.


Au 2e half, le ST s’est réveillé et au bout de 4 minutes, la donne du match a changé.


En effet, aux (63’) et (67’) Zaïri puis Korbi sur penalty ont ramené les Banlieusards et leur coach Akacha à la réalité.


L’expulsion de Duka Evans n’a pas arrangé les choses. Le sursaut d’orgueil des Hammam-Lifois a été inefficace et malgré un bon Ben Chouikha, le CSHL a enregistré sa deuxième défaite à Radès «chez lui», alors que le ST a joué intelligemment et a su contenir les assauts de l’équipe adverse, pour porter l’estocade en 2e période. Il faut reconnaître aussi, que l’équipe banlieusarde, un ensemble de contres, n’a pas été à l’aise en faisant le jeu devant un groupe qui affectionne ce jeu et qui aurait pu ajouter d’autres buts, surtout en 2e  mi-temps.


 

Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com