Prévention routière en Tunisie : L’ATPR opterait pour des slogans plus agressifs





Optant toujours pour des messages implicites qui ne choquent pas, les stratégies adoptées jusqu’aujourd’hui en Tunisie en matière de prévention routière échouent à changer les habitudes des gens. Résultat : les Tunisiens font de plus en plus d’accidents. Conscients de cette vérité, les spécialistes du domaine à l’ATPR ont décidé de changer de tactique. Les Tunisiens devraient s’attendre à des slogans plus poignants.


 


Tunis-Le Quotidien


Une chose est sûre ; aujourd’hui, les méthodes de prévention routière utilisées dans notre pays n’ont pas eu les retombées escomptées. A travers des slogans usés, les intervenants dans le domaine de la prévention n’ont aucune chance de changer les comportements des usagers de la route de plus en plus insensibles et qui se laissent aller à des habitudes encore plus dangereuses. Pourtant les spécialistes du domaine l’ont dit depuis longtemps : il faut changer de tactique ! Des slogans qui vantent les bienfaits de la ceinture de sécurité et d’autres qui invitent poliment les piétons à être attentifs en traversant la route ont depuis toujours montré leurs limites. Cela dit, la révision des stratégies est inévitable.


Premiers à avoir exprimé leur volonté à changer la donne, les membres de l’Association Tunisienne de Prévention Routière (ATPR) sont déjà à l’œuvre.


Pour passer à l’acte, il a fallu que l’ATPR ait le privilège de participer aux Journée Européennes de la Prévention Routière qui se sont déroulées à Paris au début de ce mois.


Invitée par les associations et les organismes européens œuvrant dans le domaine de la sécurité routière, une délégation représentant l’ATPR a été la seule association arabe et africaine à prendre part à ces journées européennes. Cette participation a été en quelque sorte un déclic pour décider de changer de stratégies de prévention.


Selon Mlle Afef Ben Ghnia, membre active à l’ATPR la participation aux journées


Européennes a été une occasion pour l’ATPR de découvrir les méthodes employées en Europe pour améliorer les comportements des citoyens. «Nous avons réussi à obtenir les promesse des experts européens dans le domaine de la communication pour qu’ils nous aident à élaborer des stratégies plus efficaces», a-t-elle dit. Pour que la campagne soit convaincante, le message doit interpeller l’intelligence du récepteur. Afef cite un exemple de slogan dans lequel, au lieu de dire que les accidents de la route font chaque année 1000 morts, on préfère dire que 5 avions de ligne s’écrasent chaque année en Europe. L’idée est de surprendre le public et de lui faire comprendre que les accidents de la route font autant de morts que cinq accidents aéronautiques.


Cette méthode de communication qui a prouvé son efficacité en Europe pourrait être adaptée au contexte tunisien. L’ATPR fera recours aux experts européens pour élaborer des campagnes de prévention plus influentes.


La participation aux Journée Européennes de la Prévention Routière a été par ailleurs une occasion pour l’ATPR pour examiner la contribution des industriels automobiles français notamment dans le financement des actions de prévention. «Contacter ces bailleurs de fonds nous a été une aubaine pour qu’ils interviennent auprès de leurs concessionnaires en Tunisie à même de les amener à faire de même».


 

Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com