Pas avant le départ de Bush : Le Congrès américain devra légiférer pour fermer Guantanamo






 Le Quotidien-Agences


La fermeture de la prison de Guantanamo (Cuba) rendra nécessaire une action législative du Congrès américain, visant notamment à interdire l'émigration aux Etats-Unis des suspects qui seront relâchés, a estimé le secrétaire américain à la Défense Robert Gates."Il n'y avait aucune chance que le Congrès légifère sur Guantanamo en plein milieu d'une année d'élection présidentielle", et "ce problème devra être géré par la nouvelle administration" en place en janvier 2009, a-t-il déclaré.


"Pour fermer Guantanamo, il va falloir légiférer pour s'assurer par exemple que toute personne sortant de Guantanamo n'ait pas le droit d'émigrer aux Etats-Unis", a-t-il souligné. Gates se prononce depuis longtemps en faveur de la fermeture de ce camp ouvert en 2002 pour détenir les prisonniers de la "guerre contre le terrorisme" et devenu emblématique, selon ses détracteurs, des abus de la lutte antiterroriste.

Le candidat démocrate à la présidentielle du 4 novembre Barack Obama et son adversaire républicain John McCain ont tous deux appelé à la fermeture de Guantanamo. «Probablement l'une des prisons les mieux dirigées du monde", a estimé Gates, "mais compte tenu du passé, c'est une véritable responsabilité pour les Etats-Unis", a-t-il reconnu.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com