Gafsa : Lancement du projet de pôle de développement de la région






Gafsa — TAP


Le projet de pôle de développement de la région de Gafsa a été lancé avec la création de nouveaux espaces pour abriter des projets industriels et l'aménagement et la réhabilitation de plusieurs zones industrielles pour un coût global de 16 millions de dinars.


Il s'agit, essentiellement, du réaménagement de plusieurs constructions industrielles d'une superficie de 1100 m2 à Borj Akarma à Mdhila, 5 mille m2 à Moulares, 2400 m2 à Aguila (Gafsa) et plus de 8 mille m2 à Redayef.


Ces réalisations sont mises en œuvre par une société créée pour être en charge de l'exécution et la gestion du projet de pôle de développement.


Avant la fin 2008, la société compte réaliser deux centres de travail à distance à Redayef et Metlaoui, et entreprendre l'extension de la zone industrielle à Gafsa en y intégrant 13 ha supplémentaires.


Elle projette, également, de construire de nouvelles zones industrielles à Metlaoui, Redayef et El Gtar sur une superficie globale de 30 ha.


Ces réalisations s'intègrent dans le pôle de développement de la région de Gafsa dont les activités devront couvrir toutes les délégations et englober les domaines à forte employabilité.


Elles devront contribuer à l'impulsion de l'investissement et la promotion de l'initiative privée à la faveur de l'amélioration de l'environnement des affaires.


Le projet de pôle de développement englobe quatre complexes industriels et technologiques dans les délégations du bassin minier : Redayef, Moulares, Metlaoui et Médhila.


Chacun de ces complexes abrite un espace administratif et de services, des centres d'appels et de travail à distance, des constructions industrielles, un village des métiers et services et une zone industrielle. Il s'agit, également, de l'aménagement d'espaces de production, de recherche, d'innovation et de formation. Il est prévu, dans ce même contexte, de créer de nouvelles zones industrielles dans les autres délégations et de lancer des réseaux de partenariat.


Les activités du pôle de développement devront largement contribuer au renforcement des potentialités de la région à travers la valorisation de ses ressources en substances utiles, la promotion de l'agriculture et des industries agroalimentaires, l'exploitation des énergies renouvelables, ainsi que le développement du tourisme et de l'artisanat.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com