Mort des otages chinois au Soudan: Pékin dans tous ses états





Le Quotidien-Agences
La Chine a fermement condamné hier un acte "terroriste cruel" après la mort de cinq otages chinois employés au Soudan dans le secteur pétrolier.
"Nous exprimons notre forte indignation et condamnation pour cet acte terroriste cruel de la part des ravisseurs qui ont tué des employés désarmés", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu.
Le Soudan a annoncé que des rebelles du Darfour avaient tué avant-hier cinq otages chinois employés dans le secteur pétrolier au Soudan et blessé deux autres par balles, le premier dénouement tragique d'un rapt d'étrangers dans cette région depuis le début de la guerre civile en 2003.
Trois ingénieurs et six ouvriers de la compagnie publique China National Petroleum Corporation (CNPC) avaient été enlevés le 18 octobre près de la région pétrolifère controversée d'Abyei, au Kordofan-sud (centre), une région voisine de celle du Darfour (ouest), en guerre civile depuis 2003.
Cette dernière a affirmé que la Chine continuerait d'entretenir de bonnes relations avec le Soudan.
Il est à noter que les rebelles du Darfour accusés par Khartoum d'avoir enlevé et tué les Chinois  ont nié hier toute implication.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com