La Croix Rouge tire la sonnette d’alarme : L’Irak sombre dans la mort





La santé de millions d'Irakiens est en danger faute de soins de santé adéquats et de services corrects d'approvisionnement en eau et d'assainissement, s'est alarmé hier le Comité international de la Croix Rouge (CICR).
Le Quotidien — Agences
"Beaucoup trop d'Irakiens n'ont toujours pas d'autre choix que de boire de l'eau polluée et de vivre dans des conditions insalubres", a expliqué Juan Pedro Schaerer, chef de la délégation du CICR pour l'Irak. "Il en résulte qu'un plus grand nombre de malades essaient de se faire soigner dans un système de soins de santé qui a déjà atteint ses limites", a-t-il ajouté dans un communiqué.
Environ 40% des ménages irakiens, surtout dans les campagnes et les faubourgs des villes, vivent dans des maisons non reliées à un réseau d'eau, s'inquiète le CICR.
Ces personnes "doivent, soit acheter de l'eau — au prix moyen de 0,5 dollar pour 10 litres — soit, si elles sont trop pauvres pour en acheter, en prendre dans les rivières et les puits, qui sont souvent pollués", explique l'organisation "Même les ménages qui sont approvisionnés par canalisation connaissent
régulièrement des problèmes dus à un manque chronique de maintenance et aux innombrables branchements illégaux sur le réseau. En outre, comme les ordures ménagères ne sont pas ramassées et les eaux usées pas traitées, la santé de nombreux Irakiens est constamment en danger", s'inquiète encore le CICR.
Ces problèmes sont aggravés par une pénurie chronique de matériel médical et d'équipement et par le fait que les structures médicales très délabrées ne sont ni entretenues ni désinfectées correctement.
L'eau, l'assainissement et les soins de santé sont parmi les principales préoccupations du CICR en Irak. Pour cette seule année, environ 4 millions de personnes ont bénéficié de réparations réalisées par le CICR sur les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement ainsi que dans des dispensaires et des hôpitaux, a indiqué l'organisation humanitaire.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com