Finance : Les marchés flambent, mais les menaces persistent





Le Quotidien-Agences
Les marchés financiers européens flambaient hier, dans la foulée de New York et Tokyo, alimentés notamment par une perspective de baisse des taux d'intérêt, même si les menaces persistent sur l'économie mondiale.
Londres et Paris gagnaient plus de 5%. Tokyo avait gagné 7,74%, galvanisé par New York où le Dow Jones a fait un bond de 10,88% mardi.
A Francfort, Volkswagen a bouleversé le marché. Le titre du constructeur automobile a été multiplié par plus de quatre depuis lundi à la suite de sa prise de contrôle par Porsche, entraînant une hausse du Dax de 11%.
Possibles baisses de taux aux Etats-Unis, au Japon et en Europe, accalmie sur le marché des changes et stabilisation du prix du pétrole, rebond technique après les plongeons de la semaine passée, ralentissement des ventes panique des fonds spéculatifs : de nombreux facteurs concouraient à la flambée des cours, qui laissait pourtant sceptiques de nombreux opérateurs.
"C'est typique des marchés baissiers de rebondir de manière complètement folle", rappelait à New York l'analyste Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management, en estimant que les marchés avaient subi des "ventes excessives" ces derniers jours.
Le Dow Jones, comme les Bourses européennes et asiatiques, a perdu environ 30% depuis début octobre, début d'une débâcle historique des marchés boursiers.
"On ne peut s'empêcher de penser que cette force extrême va être suivie d'une faiblesse extrême. Ce qu'on aimerait vraiment, c'est retrouver un niveau stable", a commenté Alexandra Dalzell, conseillère chez ABN Amro Craigs en Nouvelle-Zélande.
Dans la foulée, les cours du pétrole étaient en hausse hier matin dans les échanges électroniques en Asie. Le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre gagnait 1,99 dollar à 64,72 dollars le baril.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com