Selon les renseignements américains: Le monde face à un risque accru de conflits





Le Quotidien — Agences
Le monde sera confronté à un risque grandissant de conflits au cours des 20 à 30 années à venir au moment où se produit un transfert sans précédent de richesse et de puissance de l'Ouest vers l'Est, selon le patron du renseignement américain.
Michael McConnell prévoit notamment une demande croissante pour des ressources menacées de pénurie comme la nourriture et l'essence, une concurrence accrue dans les nouvelles technologies et une diffusion des armes de destruction massive.
"Ce que je sous-entends, c'est un risque potentiel croissant de conflit", a résumé  McConnell devant un public de professionnels du renseignement à Nashville (Tennessee, sud).
"D'ici à 2025, la probabilité d'un conflit entre pays et de guerres civiles sera plus important", a-t-il ajouté.
Les conditions seront aussi plus favorables pendant cette période à "des attentats terroristes de grande ampleur à l'aide de produits chimiques, d'armes biologiques et moins sûrement nucléaires", selon McConnell, qui envisage un monde multi-polaire en 2025 qui verra l'essor accru de la Chine, de l'Inde et du Brésil.
"Le transfert de la richesse mondiale et du pouvoir économique, actuellement en cours, de l'Ouest vers l'Est, est sans précédent dans l'histoire récente", a-t-il souligné. L'expansion territoriale et les rivalités militaires sont moins probables mais ne peuvent être exclues, a-t-il ajouté.
"Nous pensons que ces changements radicaux ne déclencheront pas une rupture totale avec l'ordre international actuel, mais les 20 prochaines années de transition vers un nouveau système sont pleines de risques et de nombreux défis", a-t-il assuré.
Selon lui, d'ici 2025, la Chine sera sans doute la première économie du monde. Elle sera devenue une puissance militaire, l'importateur le plus important de ressources naturelles et le premier pollueur de la planète.
"L'impact de la Chine sur la planète ces 20 prochaines années sera supérieur à celui d'aucun autre pays", a-t-il estimé.
L'Inde sera la deuxième ou la troisième économie mondiale et pourrait devenir "l'un des pôles les plus importants de ce nouveau monde", a-t-il poursuivi.
La Russie fera aussi partie de ce nouveau monde mais seulement si elle développe et diversifie son économie et l'intègre à l'économie mondiale, selon Michael McConnell.
"Les rivalités stratégiques tourneront sans doute autour du commerce, de la démographie, de l'accès aux ressources naturelles, aux investissements et à l'innovation technologique. Il y aura une lutte pour acquérir la suprématie technologique, clé de la domination" du monde, a-t-il conclu.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com