La place des sentiments dans la vie des jeunes: L’amour : une délicieuse…maladie !





A priori, la majorité des jeunes ont un réel besoin affectif. Ils classent les relations affectives et les sentiments parmi leurs priorités absolues. Mais entre le véritable amour et les fantasmes, il y a tout un monde chimérique… Qu’en disent justement les jeunes ? Et qu’est-ce que c’est l’amour pour eux ?


Tunis-Le Quotidien


Pour discerner la place des sentiments dans une vie juvénile, il faut d’abord comprendre les besoins affectifs chez les jeunes. Selon les spécialistes, l’amour maternel et la tendresse remplissent une fonction affective totalement nécessaire pour l’équilibre psychique et émotionnel d’un enfant. Plus tard, lorsque cet enfant va à l’école, il aura besoin d’élargir son cercle affectif. D’où l’importance de l’amitié qui contribue justement au développement de sa personnalité. Sauf qu’à un âge plus avancé, un jeune a absolument besoin d’orienter l’ensemble de ses sentiments vers une personne du sexe opposé. L’amour maternel et l’amitié ne comblent plus son besoin en matière de sentiments. D’où l’importance des sentiments amoureux pour les jeunes gens. Ces sentiments qui leur permettent d’atteindre un équilibre émotionnel tributaire à son tour de leur santé psychique. Mohamed Amine, étudiant de 18 ans, dit que l’amour est un mal nécessaire. «L’amour peut être la plus belle chose qui puisse nous arriver. Mais il peut aussi nous empoisonner la vie. Lorsqu’on tombe amoureux, on se met à planer et on a l’impression de pouvoir faire des miracles. Si ce sentiment est partagé, on se sent heureux, comblé, stable et très fort. Mais si l’on vit un amour impossible on devient très malheureux. On ne peut plus rien savourer des délices de la vie. On devient pâles, tristes et très faibles… L’année dernière, je suis tombé amoureux d’une fille. Au départ, tout allait bien. Mais petit à petit je devenais totalement obsédé par elle. Toute ma vie tournait autour d’elle. Je n’avais de pensées que pour elle. J’ai donc négligé mes études, je n’arrivais plus à réfléchir convenablement. J’étais parmi les premiers de la classe et d’un seul coup je me suis retrouvé aux derniers rangs alors que je passais le bac. J’ai donc réuni mes forces et j’ai décidé de me libérer de ce sentiment de servitude dont j’étais esclave. Aujourd’hui, je suis…guéri, et j’arrive à vivre normalement. Ce que je dois dire, c’est que l’amour est quelque chose de merveilleux, mais parfois cela se transforme carrément en une fatalité», dit-il.
Salmane, étudiant de 19 ans, dit que l’amour est le plus délicieux de tous les sentiments. «Personne ne pourra décrire ce qu’il ressent, étant amoureux. Et nul ne peut le comprendre s’il n’a pas à son tour attrapé la «maladie d’amour». Mais je pense que quoiqu’il soit dur et compliqué, l’amour est absolument beau et nécessaire. Il est essentiel d’aimer et de se sentir aimé parce que cela permet une certaine quiétude, un sentiment d’équilibre psychique et une stabilité émotionnelle. Les personnes qui ne croient pas à l’amour et qui n’ont jamais aimé ne sont sûrement pas normales parce que l’amour ne frappe pas à la porte, cela nous prend comme ça sans préavis et d’un seul coup. C’est exactement comme si l’on attrapait un virus très fort. Mais ce qui reste spécial, c’est qu’il s’agit d’une maladie délicieuse. Mais l’amour nous affaiblit et nous rend dépendants de l’Autre. L’on se rend compte que nous ne sommes plus capables de gérer notre vie comme nous le voulons. Nous sommes prisonniers de ce sentiment amoureux qui décide à notre place. Et autant cela est beau, autant cela effraie ! C’est tellement terrifiant de se savoir sous la merci de quelqu’un, même si on l’aime, parce qu’on ne peut jamais garantir la réciprocité des sentiments amoureux ni leur pérennité», dit-il.
Amine, étudiant de 19 ans, pense que l’amour est certes la plus belle chose qui puisse arriver à un être humain. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est aussi la plus grande malchance que l’homme peut vivre. «L’amour est extraordinaire. Je ne pourrai pas le définir tellement c’est grandiose. Cela dépasse les capacités de la description. Ce sentiment peut être vraiment merveilleux et fera de nous les êtres les plus comblés sur terre tant que l’être qu’on aime partage notre amour, qu’il nous est fidèle et attentif. D’abord, lorsqu’un garçon tombe amoureux, il devient capable de commettre des folies. L’être aimé devient le centre de ses intérêts et plus rien ne compte à part cet amour là. Mais cet amour se transforme en une fatalité incurable contre laquelle on ne peut rien si celui qu’on aime ne partage pas du tout les mêmes sentiments. Et le pire dans tout cela, c’est que ce n’est la faute de personne. C’est comme ça et personne n’y peut rien ! Il peut aussi nous rendre la vie difficile. L’amour peut nous faire perdre les amis et la famille s’ils essayent de nous contrecarrer. Il est capable de mettre tout notre avenir en péril. Donc, même s’il est censé être un sentiment noble, l’amour ne peut être considéré qu’en tant qu’une vilaine malchance s’il est capable de nous faire perdre toutes ces choses», explique-t-il.
Salma, étudiante de 20 ans, croit que l’amour est aveugle et que le mariage rend la vue. La jeune fille est persuadée qu’aucun amour, si fort soit-il, ne pourra résister aux difficultés. «J’ai vu de mes yeux de nombreux mariages d’amour qui ont fini en désastre. Les partenaires, autrefois, éperdument amoureux divorcent et se transforment en ennemis presque du jour au lendemain ! A mon avis, l’amour ne suit aucune logique. On tombe amoureux et on veut que cela aboutisse au mariage pour s’accaparer l’être aimé et pour concrétiser ces sentiments. Or, dans la majorité des cas, ces amoureux n’ont pas suivi leur raison. Ils se sont fiés juste à leurs sentiments, mais lorsqu’ils sont sous un même toit, tous les défauts deviennent flagrants et ils commencent à se connaître en profondeur. Ils risquent donc de se heurter à la réalité : ils ne s’entendent pas. Du tout ! Et l’amour n’a plus une raison d’être. Cela dit, il est vraiment rare de nos jours que deux personnes s’aiment mutuellement et avec la même intensité. Il est aussi très rare qu’une relation, même amoureuse soit totalement dépourvue d’artifice et d’intérêts. Certes, l’on a absolument besoin d’une vie affective, mais il ne faut jamais se laisser emporter par les sentiments sans faire appel à la raison. Sinon, on risque gros, vraiment gros», dit-elle.


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com