Du côté marsois: Pourquoi pas la passe de quatre ?





Après une série de trois résultats positifs, l’ASM ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Quand bien même son antagoniste du jour aurait pour nom le CA et le lieu du match, l’antre d’El Menzah et les 30 000 voix vociférantes acquises à la cause du champion sortant.
C’est donc un fait, les Marsois sont sur une courbe ascendante depuis leur victoire face à l’OB, et dans son sillage une parité significative à Monastir et un nouveau succès face à l’ASK. Et comme l’a si bien souligné le coach algérien, Abdelkerim Bira, l’heure est au réalisme. A ce niveau, les Auriverde se sont aguerris et parviennent à faire preuve d’esprit de corps de bon aloi contre toute forme d’adversité.
La seule contrariété pouvant indisposer le coach marsois a trait au forfait forcé de deux éléments de base de son dispositif, à savoir le rugueux défenseur axial et capitaine, Adli Nachi, ainsi que le latéral gauche, Slim Mahjbi, tous deux suspendus pour somme d’avertissements. C’est ainsi que le quatuor défensif qui évoluera devant le désormais inamovible portier Belkhodja, sera formé sur les flancs de Jelassi à droite et un certain Rammeh à gauche, perdu de vue depuis plusieurs journées, la carte de la saine concurrence ayant tourné ces derniers temps en faveur de Mahjbi. Quant au suppléant de Nachi, il ne sera autre que l’expérimenté Kaddèche qui épaulera Kammoun au niveau de l’axe. A l’entrejeu, ainsi que sur le front de l’attaque aucun changement n’est à signaler par rapport à la dernière sorte. Entendons Touati et Hammami au niveau de la récupération, Jéridi et Mgannem à celui des couloirs et le duo Ben Ouannès-Backer aux avants-postes, avec, à l’évidence, des consignes de placement et de replacement prônant la prudence en phase défensive et l’audace, une fois le redéploiement offensif opéré.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com