Conférence internationale de Tunis Politiques de développement culturel : enjeux et dynamiques





Du 14 au 18 décembre courant, Tunis abritera la Conférence internationale sur les politiques de développement culturel. Cette manifestation scientifique ayant un caractère itinérant, sera marquée par des interventions de plusieurs spécialistes tunisiens et étrangers. «Les politiques de développement culturel : Quelle dynamique des arts ?», est le thème focal de cette manifestation qui sera au Centre du débat animé par d’éminents spécialistes étrangers du secteur culturel. Parmi ces personnalités, on cite notamment Edgar Montiel de la section culture de l’UNESCO de Paris, Costin Miereau, professeur, directeur de l'Institut d’Esthétique des arts contemporains de Paris I, Sorbonne, entre autres. Avec ces spécialistes étrangers, il y a lieu de noter la participation de hautes personnalités scientifiques tunisiennes tels que M’hamed Hassine Fantar, professeur titulaire de la chaire Ben Ali pour le Dialogue des civilisations et des religions, Fathi Triki, professeur titulaire de la chaire Unesco de philosophie de l’Université de Tunis et Mohamed Zinelabidine, professeur, directeur de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis initiateur de cette conférence. Placée sous le patronage de Lazhar Bououni, ministre de l’Enseignement supérieur, cette conférence sera une occasion pour aborder plusieurs aspects liés aux politiques de développement culturel. Des débats à gogo Au cours de la première séance, prévue le vendredi 15 décembre, plusieurs sujets relatifs aux stratégies culturelles et politiques de développement seront développés. Ainsi, de nombreux intervenants dont Edgar Montiel, François de Bernard, président du Groupe d’études et de recherches sur les Mondialisations (GERM), Mongi Zidi, du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine, débattront des stratégies et des politiques de développement à mettre en œuvre. Durant la deuxième séance de cette même journée de vendredi, les participants à cette conférence, se pencheront sur les différents défis qu’impose la dynamique des arts et les stratégies culturelles. D’autres hommes de culture, chercheurs et artistes à l’instar d’Eveline Andréani, compositeur et ancienne vice-présidente de l’Université de Paris 8, Dominique Salini, professeur à l’université de Corse, mais également Mohamed Chafik Gouja maître assistant en musicologie à l’Institut supérieur des arts et métiers de Gabès rehausseront le débat par leurs interventions. Outre le projet «Former en créant», cette conférence internationale dont les premières séances sont prévues à l’Institut supérieur de musique de Tunis, sera marquée par d’autres activités prévue à l’hôtel Karim de Gammarth. Parmi les thèmes qui seront débattus on cite notamment «La dynamique des régions et développement culturel» qui sera le sujet de la troisième séance, prévue le samedi à l’hôtel Karim, à Gammarth. La quatrième séance aura pour thème : «Art, diversité et coopération culturelle internationale». Une table ronde est également prévue autour du thème : «Quels statuts futurs du musicien et de la musique à l’épreuve des défis du développement ?». En marge de ces activités scientifiques, il est prévu aussi d’autres festivités et débat portant sur les thèmes comme «Etre femme / Etre artiste» avant la séance de clôture qui sera marquée par un concert le dimanche. Celui-ci sera animé par l’Orchestre de Chambre de l’Institut supérieur de musique de Tunis dirigé par Rachid Koubaa. O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com