Des résistants irakiens et afghans à Obama : Pas de répit sans le départ des forces US





Des combattants irakiens et les talibans ont prévenu le futur président américain Barack Obama que la résistance en Irak et en Afghanistan se renforcerait s'il ne retirait pas rapidement les troupes déployées dans ces deux pays, rapportent des organisations américaines de veille internationale.


* Le Quotidien-Agences
Dans des messages diffusés à l'attention du futur président, les insurgés se disent ouverts à de nouvelles relations avec les Etats-Unis d'Obama, qui a promis de rompre avec la politique de George Bush, mais demandent des concessions en échange, dont le départ des soldats américains.
"Les groupes taliban ne sont ni contents ni tristes de l'élection de Barack Obama à la présidence américaine", déclare Qari Mohammad Yousuf, porte-parole des taliban afghans, dans un message consulté par l'Institut de recherche sur les médias au Moyen-Orient (MEMRI).
Les Etats-Unis et leurs alliés "ont commencé la bataille et ils doivent y mettre fin en retirant leurs troupes. Si ce n'est pas fait, les Afghans feront preuve d'une forte résistance à toute occupation étrangère", ajoute-t-il.
Yousuf y affirme en outre que les islamistes sont prêts à dialoguer avec la future administration Obama, mais à la condition préalable que les forces armées occidentales quittent l'Afghanistan.
Des messages similaires ont été publiés par un porte-parole des taliban au Pakistan et d'autres groupes dans la région.
De son côté, le Conseil politique pour la résistance irakienne, une organisation derrière laquelle se rassemblent des combattants sunnites, a publié une lettre ouverte à Obama dans laquelle il rappelle: "Vos promesses électorales reposaient sur le changement (...) Nous disons avec vous que c'est le moment".
Dans ce message repéré par le Groupe de renseignement SITE, l'organisation se dit "flexible", quant au plan de retrait, mais prévient qu'il ne doit pas être accompagné d'un accord de sécurité avec un "gouvernement artificiel".
Les combattants réclament en outre des compensations pour les dégâts matériels et humains et la libération des détenus irakiens.
Durant sa campagne, Obama s'est engagé à retirer en 16 mois l'ensemble des troupes de combat stationnées en Irak et à renforcer la présence américaine en Afghanistan pour y combattre les taliban et les activistes d'Al Qaïda.
Il a également dit vouloir envoyer des soldats au Pakistan s'il fallait y éliminer une cible appartenant à la nébuleuse islamiste.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com