Coupe de la CAF (finale Aller) : Prendre option dès aujourd’hui





* Du côté sfaxien

Nouveau défi à relever pour le CSS qui espère poursuivre sa marche avec succès
dans sa campagne africaine.
C’est donc à Sfax que les coéquipiers de Mardassi auront à défendre leur titre continental face à une équipe qui a souvent constitué la bête noire des Sfaxiens.
L’échec de l’année précédente devant cette même équipe en l’occurrence l’ESS (Super coupe) a laissé un goût amer chez les supporters sfaxiens, qui s’attendent à une réaction salutaire de la part des joueurs pour se réhabiliter.
La mission d’aujourd’hui ne sera pas facile, surtout que les protégés de Ghraïri n’ont d’autre alternatives que la victoire, pour confirmer leur réveil d’abord et aborder le match retour avec une bonne dose confiance.
L’équipe sfaxienne sera certes soumise à une forte pression, mais cela ne doit pas influer sur le rendement des joueurs et leur désir de gagner quelles que soient les conditions.


* Plus de droit à l’erreur
Ghraïri et son groupe ont tiré les enseignements nécessaires pour mieux négocier le match de tout à l’heure.
Le staff technique a corrigé beaucoup de défaillances au cours du stage d’Ezzahra.
Il semble avoir trouvé les solutions adéquates et n’a pas de soucis quant aux absences de Bergaoui, A. Ben Amor, Mechergui, Younès et K. Ben Amor. “Plus jamais on ne retombera dans les mêmes erreurs commises surtout en défense où nous avons réussi à créer la stabilité défensive. L’heure est maintenant au décalage pour redresser la barre. Il nous est impératif de gagner le match de ce soir pour être à l’abri de toute surprise au cours du match retour prévu pour le 22 novembre. L’essentiel c’est de marquer sans encaisser.
L’adversaire force le respect mais nous l’avons bien étudié, il possède une forte ligne d’attaque, mais il a aussi des points faibles”, déclare Ghazi Ghraïri.
Les ambitions de l’ensemble sfaxien de réussir un résultat positif à Sfax (victoire 2-0) trouvent leurs justifications dans l’homogénéité du groupe, sa complémentarité et surtout la force de caractère qui le caractérise.


Formation probable
Rattouli, Bouzidi, H. Abbes, Mardassi, Rouid, M’rabet, Hammami, Somah, Nafti, Guemamdia, Opoko.
Noureddine Baccouche


* Du côté étoilé : Parfaitement au point

Loin d’éprouver la moindre appréhension pour cette première manche qui aura lieu aujourd’hui à Sfax, les Etoilés demeurent confiants, mais, surtout,  méfiants.
Après une séance réservée à la supervision de l’adversaire, à partir d’une cassette vidéo, les dispositifs sont, désormais, en place, pour négocier ce match aller de la finale de la coupe de la CAF avec le maximum de chances possibles. Les joueurs seront appelés à se tenir aux directives de leur staff technique.

* L’ambition et les moyens
L’objectif étant de commencer la fête  à partir du stade Tayeb M’hiri, les moyens de bord arrêtés pour le réaliser n’ont point été faciles à décider. Rien qu’au niveau du secteur défensif, ils sont 4 à se bousculer pour 2 postes : Meriah, Bjaoui, Abdennour et Mida. Pour celui des avants postes, 2, parmi Mosaâb Sassi, Jdayed, Bukhari, et Opara, seront alignés dans la formation rentrante. L'effectif disponible peut permettre de composer une équipe équilibrée, même en l’absence de Nafkha, le pivot, imperturbable.
Encore faut-il opter pour une répartition rigoureuse des rôles pour répondre à la loi des choix judicieux. Tout compte fait, les Etoilés seront suffisamment armés pour réussir le coup à Sfax même, du moment qu’ils bénéficient d’arguments solides sur les plans moral, athlétique, et technique. Du côté d’Emaka Opara, soumis, depuis l’entame de la préparation, à une récupération physique, tous les indices nous font croire à une forme à son top niveau. Pour ce qui est des moyens tactiques, et, compte tenu que les avants de pointe (Nafti, et Kouassi) sont redoutables dans leurs pénétrations, et leur rapidité d’exécution, nous sommes tentés de dire que Gauthier, et Zaâlani qui n’est point exclu pour une fois depuis la prise de ses fonctions avec Decastel, opteraient pour une surveillance étroite à tout porteur du ballon, dans le camp adverse. Mieux, encore ce marquage strict sera à 2, le premier, pour le stopper, le second, qui se trouve à ses trousses, pour récupérer la balle, et amorcer la contre offensive. Ce double rôle sera confié aux acteurs de l’entre-jeu, appelés à être aussi vigilants que détonateurs, en vue de chercher à porter le danger dans les zones adverses. Le scénario préavisé est plein d’astuces, et semble asseoir avec le tempérament des joueurs sahéliens. Reste à le traduire dans les faits pour aboutir à la finalité assignée. Tout paraît être assimilé par Fethi, et consorts pour assurer le spectacle, et annoncer ce grand retour tant souhaité, de l’ESS, en vue de nous faire oublier à jamais, son dernier passage à vide.
Formation probable :
Mathlouthi, Berradhia, Mériah, Falhi, Jmal, Abdennour, Mida, Sacko, Mosrati, Bukhaari, Opara.

Sami Mansour

* Rétro : C.S.S. - E.S.S. : Avantage aux Etoilés

Le CSS et l’ESS se connaissent fort bien. Ils se sont croisés les armes plus d’une fois et presque dans toutes les compétitions les concernant et dans lesquelles ils ont pris part. Le spectacle dont ils nous ont gratifiés a été toujours alléchant, d’un niveau relevé et surtout riche en buts.Le bilan général reste en faveur de l’ESS. En voici les détails:
En Championnat: 102 rencontres qui ont été sanctionnées par 41 victoires de l’ESS, 24 victoires du CSS et 31 nuls.
Buts marqués par l’ESS 128
Buts marqués par le CSS 89
Dernières confrontations en championnat 2007-2008 (1-0) et (2-0) pour l’ESS.
En Coupe de Tunisie: Cinq oppositions, dans le passé qui ont vu l’ESS s’imposer  à trois reprises et le CSS l’emporter 2 fois.
Dernier face-à-face en Coupe: saison 93-94 (2-3) et qualification aux tirs au but de l’ESS.
En Coupe de la CAF
Un face-à-face en 1999 (1/4 de finale et qualification de l’ESS (3-3) à Sousse (2-1) à Sfax).
Supercoupe d’Afrique
Une belle empoignade en janvier 2008 à Radès et victoire des Etoilés (2-1)
Palmarès-Chiffres
ESS: 20 qualifications en coupes africaines
6 titres: 3 coupes de la CAF, 2 Coupes des Coupes
1 ligue des champions.
CSS: 7 qualifications en coupes africaines
2 titres, 2 coupes de la CAF.
Record
L’ESS en est à sa 6e finale d’affilée, le CSS à sa 3e.
3 titres de suite (de la CAF) pour les clubs tunisiens après celui de l’ESS (2006) et du CSS (2007.

A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com