C.S.H.L.: Les mêmes travers





En recevant le CAB à Radès pour le compte de la 8e journée, le CSHL visait sa 1ère victoire à domicile. Les Hammam-lifois faillirent mordre la poussière.
Pourtant, les Banlieusards du Sud menèrent au score jusqu’à la 87’ lorsque Hamza Baghouli, sur coup-franc, trompa le gardien Hamrouni et égalisa pour les siens qui revinrent de loin.
Les Cabistes  en voulaient vraiment et faillirent à maintes reprises, après avoir égalisé, prendre l’avantage par le même H. Baghouli
Comment expliquer les carences hammam-lifoises, depuis le début de la saison? Tout d’abord, par les mauvais choix humains. Atef Felhi a été peu motivé et «transparent» durant toute la rencontre. Ben Chouikha n’a pas été incisif comme d’habitude. Khlif a  été remplacé par Khedher...
L’absence de Ghariani et de Victor ne peut à elle seule tout expliquer. Il y a d’autres raisons ailleurs.
De plus, le CSHL possède l’une des défenses les plus perméables (14  buts encaissés en 8 journées) malgré la présence de joueurs aguerris et compétitifs, tels que Cissé, Evans, Victor, Harrane, Ben Miled... un milieu performant et complémentaire à l’image de Ben Chouikha, Slama, Marzougui, Naouas, Messaâdi... et une bonne attaque à l’instar de Khlifa, Ghariani, Khedher, Aïssaoui...
Donc , rien ne manque aux Hammam-lifois. Pourtant, ils se morfondent à l’avant-dernière place avec 7 petits points et ne voient pas le bout du tunnel, puisqu’ils vont disputer leur prochaine rencontre contre le CA.
On ne voit, vraiment pas les Hammam-lifois piéger les Clubistes, surtout que ces derniers ont besoin de points pour rester collés au peloton de tête.
Les Hammam-Lifois ont, eux-aussi, besoin de points pour sortir «la tête de l’eau», mais sont en train d’en perdre, et de précieux, surtout «at home».
Et ce n’est certainement pas, contre des équipes qui luttent pour le titre qu’ils vont en chercher.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com